17/06/2024
ACTUALITENATIONAL

Importation de viandes: Poursuite des opérations jusqu’au Ramadhan 2025

Les importations des viandes se poursuivront jusqu’au mois de ramadhan 2025 pour préserver le cheptel, répondre aux besoins du marché et stabiliser les prix, a déclaré le ministre du Commerce et de la promotion des exportations, Tayeb Zitouni. Il a fait état de l’importation de 26.300 tonnes de viandes rouges et 10.000 tonnes de viandes blanches depuis le début de l’année.

Lors  d’une séance plénière consacrées aux  questions orales à l’APN, Zitouni a rappelé que 26.300 tonnes de viandes rouges et 10.000 tonnes de viandes blanches ont été importés. «Si nous sommes arrivés à stabiliser le pouvoir d’achat et maitriser le marché, au mois de ramadhan notamment, en assurant une disponibilité des produits de large consommation en dépit des turbulences géopolitiques ayant entrainé une flambée dans les prix dans le monde et des répercussions du soutien de l’Algérie aux causes justes, palestinienne notamment, c’est bien grâce à l’approche participative du chef de l’État et à la prise de mesures proactives», soutient-il, relevant que la même approche sera adoptée pour les prochaines années.

Interpellé sur les importations, il a indiqué que la lutte contre les fausses déclarations en douanes et le transfert illégal de devises vers l’étranger se poursuivra. «Nous avons réduits le nombre d’importateurs de 43 000 à 11 000. Les enquêtes se poursuivent et la liste des importateurs sera encore assainie», rapporte-t-il, soulignant qu’un schéma directeur de numérisation du secteur est en cours de réalisation. Interpellé également sur les climatiseurs, le ministre a expliqué que les besoins en ces équipements sont de 1.2 million/an et que la production nationale assure 1.5 million/an. «Nous avons entamé des rencontres de consultation avec les producteurs afin de créer un réseau de distribution et de situer le prix final des climatiseurs, de même que nous envisageons de plafonner les prix de certains produits importés, outre la Banane», conclut-il.

Quant à la disponibilité des climatiseurs à des prix raisonnables, M. Zitouni a affirmé que la production locale qui a atteint 1,5 millions d’unités/an, couvre la demande nationale, estimée à 1,2 million d’unités/an. Donc, il n’est pas nécessaire d’en importer, a-t-il estimé. Une réunion au ministère du Commerce a regroupé des producteurs de ce secteur en vue de créer un réseau de distributeurs et de fabricants et de connaître les prix appliqués de l’usine jusqu’au consommateur afin de maitriser le prix final, selon le ministre. Quant au refus de quelques commerçants et importateurs d’exploiter les marchés de gros réalisés par la Société de réalisation et de gestion des marchés de gros (MAGROS), M. Zitouni a fait état du lancement des procédures et des mesures pour imposer l’exploitation de ces espaces et éliminer les réseaux du marché parallèle, d’autant que leur construction a coûté à l’Etat près de 16 milliards de DA. Au terme de son intervention, le ministre a indiqué que le nouveau palais des expositions, dont la première pierre avait été posée par le Président de la République en 2022, sera prêt pour abriter la Foire commerciale intra-africaine en septembre 2025.

Synthèse Slimane T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *