03/03/2024
ACTUALITENATIONAL

Salah Goudjil: «Nous renouvelons notre soutien au Président Tebboune »

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a affirmé, hier mardi, que le discours du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, prononcé lors des travaux de la session extraordinaire des deux chambres du Parlement, était « complet » et « englobait tous les domaines».

«Pour la première fois, un président de la République prononce un discours à la nation devant le Parlement avec ses deux chambres», dira le deuxième homme de l’État, dans une déclaration à la presse, à l’issue de la réunion du Bureau du Conseil élargie aux présidents des groupes parlementaires, au lendemain de la participation du Conseil de la nation à la session extraordinaire du Parlement tenue dans ses deux chambres réunies sur convocation du président de la République Abdelmadjid Tebboune. Il a indiqué que le Sénat apprécie les mesures prises pour développer la performance économique de notre pays. A cet effet, le bureau élargi d Conseil de la Nation a exprimé, dans un communiqué, «sa grande satisfaction pour les indicateurs positifs et rassurants inclus dans le noble discours, dont la base était un travail acharné et des réformes globales qui ont touché tous les secteurs», indique dans on communiqué, en notant que les choses n’ont pas été faciles compte tenu des conditions politiques, économiques, sécuritaires et sanitaires exceptionnelles au niveau international et régional.

Des réalisations qui ouvrent la voie « à l’optimise quant à l’approche rationnelle et logique de l’Algérie nouvelle Algérie », qui « s’appuie sur les instruments constitutionnels et « s’inspire des principes novembristes ».

Pour le Conseil de la nation, le discours du chef de l’Etat peut être assimilé à « un programme et un document pour le présent et l’avenir », qui appelle tous, acteurs, responsables et citoyens, à une prise de conscience en changeant de « comportements et les modes de gestion ».

Un discours préservant le « caractère social de l’Etat » ainsi que « la mémoire nationale » et renforçant « la place accordée aux membres de la communauté nationale à l’étranger». A cet effet, le Conseil national renouvelle sa « confiance au président de la République » dans « toutes les démarches adoptées ».

Par S T/Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *