21/04/2024
AFRIQUE

Sénégal: Le FMI annonce une croissance économique plus faible que prévu en 2022, à 4%

L’institution souligne que la croissance du PIB du Sénégal durant l’année écoulée s’est établie à 4%, contre une estimation initiale de 4,7%, en raison d’une campagne agricole moins favorable et d’une contraction de la production industrielle. 

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, dans un communiqué publié mardi 14 mars, que la croissance de l’économie sénégalaise s’est limitée à 4% en 2022, contre une estimation initiale de 4,7%, en raison d’une campagne agricole modeste d’une baisse de la production industrielle.

« L’économie sénégalaise a connu en 2022 un ralentissement plus marqué que prévu, avec une croissance du PIB réel désormais estimée à environ 4 % au lieu de 4,7 % projeté, en raison d’une campagne agricole moins favorable et d’une contraction de la production industrielle », a déclaré Edward Gemayel, le chef d’une mission d’experts de l’institution qui a séjourné à Dakar du 8 au 14 mars derniers.

Le FMI a également précisé que l’inflation moyenne a atteint 9,7 %, son plus haut niveau depuis plusieurs décennies, sous l’effet de la flambée des prix des denrées alimentaires alors que les dépenses courantes ont dépassé l’objectif fixé, en raison de l’augmentation de la masse salariale de l’administration publique et du niveau record des subventions à l’énergie.

Pour 2023, l’institution financière multilatérale s’attend à ce que la croissance économique du Sénégal s’accélère, bien qu’à un rythme plus lent qu’initialement projeté, tandis que l’inflation devrait baisser à 5 %.

« Les perspectives à moyen terme restent favorables et devraient bénéficier à la fois du démarrage de la production de pétrole et de gaz et de la mise en œuvre de réformes structurelles destinées à renforcer la participation du secteur privé à l’activité économique », a-t-elle souligné.

Le FMI a par ailleurs indiqué que les négociations avec les autorités sénégalaises sur un nouveau programme économique et financier commenceront en marge des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, prévues du 10 au 16 avril à Washington, et se poursuivront à Dakar à la fin du mois d’avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *