03/03/2024
ACTUALITENATIONAL

Souknatek Expo: Intérêt croissant vers l’efficacité énergétique dans le bâtiment

La 3e édition du Salon international de la promotion immobilière, de la construction moderne et du décor (Souknatek Expo), qui a pris fin lundi à Alger, a été marquée par l’intérêt croissant qu’accorde les acteurs du secteur vers l’introduction de l’efficacité énergétique dans les projets de construction.

A cet effet, l’évènement a été l’occasion pour faire découvrir au grand public, mais surtout aux professionnels du secteur, les nouveautés du monde de la construction et des nouvelles techniques
respectueuses de l’environnement.

Au stand du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), un grand écran diffuse la vidéo d’une bâtisse pilote autonome en énergie renouvelable. «C’est une maison pilote réalisée au sein de notre unité de développement des équipements solaires établie dans la ville côtière de
Bousmaïl (Tipaza)», explique Karim Guernouti, chef de service des relations extérieures et de la valorisation des résultats de la recherche au CDER. «Plusieurs énergies renouvelables ont été intégrées dans cette maison pilote que nous avons réalisée dans le cadre de nos travaux de recherche et développement», a fait savoir M. Guernouti, expliquant qu’il s’agit du solaire photovoltaïque pour l’éclairage et la climatisation du foyer et le solaire thermique pour faire fonctionner le chauffe-eau solaire.

Outre les énergies renouvelables, l’équipe du CDER a doté la bâtisse d’un système de traitement des eaux pluviales. «Purifiée des bactéries et de la pollution, cette eau est propre à l’utilisation pour la douche, le ménage ou l’arrosage des plantes, ce qui nous permettra de préserver l’eau potable en ces temps où cette  ressource devient de plus en plus précieuse», a-t-il fait valoir. Le CDER espère dupliquer ce modèle écologique dans plusieurs régions du Sud et des hauts plateaux. «Un projet ambitieux qui nécessite un financement conséquent», a affirmé M. Guernouti, ajoutant que
le centre fait appel aux bailleurs de fonds et aux industriels du secteur pour financer sa réalisation.
«D’ailleurs notre présence dans de tels événements nous permet de se rapprocher des industriels et des opérateurs du secteur de la construction afin de les inviter à tirer profit des résultats de la recherche développée au niveau du CDER, notamment celles ayant trait à l’efficacité énergétique, tant au niveau des habitations et des écoles qu’au niveau des unités industrielles», a-t-il conclu.

La production locale au rendez-vous
Rencontré au Salon, Idir, un jeune architecte en quête de promoteurs immobiliers pour leur proposer ses services, a affirmé que «l’enjeu majeur pour nous c’est de savoir comment accélérer les projets de logements durables dans le temps, tout en préservant le maximum de ressources». «Certes, nous devons intégrer les principes environnementaux dans tous nos projets de construction en optant pour des matériaux écologiques, mais nous devons également s’orienter davantage vers la conception de constructions avec un éclairage naturel pour réduire la facture énergétique», a-t-il
suggéré en estimant que cet événement lui permettra de trouver des promoteurs avec lesquels il pourra partager ses talents.  

Toujours dans le domaine de l’efficacité énergétique, une entreprise privée algérienne, distributeur officiel d’une marque asiatique s’est lancée dans la production locale d’une large gamme de produits d’éclairage économe en énergie, dont les lampes, les spots, les lumineuses ou encore les plafonniers avec une capacité de production globale de 500.000 pièces par an. «Reste qu’il y a des produits de haute qualité technologique en matière d’éclairage de cette marque que nous continuons  d’importer, mais nous comptons les produire à l’avenir», affirme Achraf Mahdaoui,  architecte concepteur d’éclairage au sein de cette société. «Le plus important c’est de profiter des opportunités de ce partenariat étranger pour acquérir le savoir-faire et la technologie nécessaires qui nous permettraient de développer la production nationale», a-t-il souligné. Par ailleurs, au stand d’une société spécialisée dans la fabrication des portes d’intérieur, des portes de plusieurs modèles et couleurs de production locale y sont exposées. «Ce sont des portes fabriquées à base de pvc et de sciure de bois», explique Manel Daoud, responsable commerciale de cette entreprise établie à Hamadi (Boumerdes). «La matière de ses portes est très résistante à l’humidité et à l’eau, d’ailleurs vous n’aurez  même  pas besoin de les peindre», a-t-elle affirmé. D’une capacité de production de 1000 portes par jour, la société dispose d’un carnet de commande bien rempli. « La demande reste élevée tant qu’il y’a des projets en chantier », s’est-elle réjouie, notamment ceux lancées par le ministère de l’Habitat ( LPP, AADL, LPA). Outre ces ventes sur le marché local, la société a réalisé des opérations d’exportation, notamment vers la Côte d’Ivoire. La 3e édition de Souknatek Expo a vu la participation d’une centaine d’exposants activant dans différents créneaux liés à la promotion immobilière, la construction et la décoration moderne, dont des sociétés étrangères chinoises et turques établies en Algérie ainsi que des banques.

Par R E/Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *