01/03/2024
ACTUALITEAGRICULTURE/PÊCHE

Viandes blanches: Des mesures urgentes pour réduire les prix

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a pris, en concertation avec tous les acteurs de la filière viandes blanches, « des mesures urgentes » par rapport à la flambée des prix injustifiée, enregistrée récemment malgré une abondante production, a indiqué lundi un communiqué du ministère.

« Suite à la flambée injustifiée des prix des viandes blanches ces dernières 24 heures malgré une abondante production, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Henni a convoqué en urgence, au siège du ministère, tous les intervenants dans cette filière, en l’occurrence l’Office national des aliments de bétail (ONAB), la Société  algérienne de régulation des produits agricoles (SARPA), la Société Entrepôts Frigorifiques de la Méditerranée (Frigomedit), des représentants de l’Association nationale des éleveurs de volaille (ANEV) relevant de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) et des éleveurs privés en présence d’un représentant du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations », a précisé le communiqué. Des décisions ont été prises, suite à cette réunion, consistant notamment en l’augmentation des capacités de production à travers l’approvisionnement du marché en produits locaux et la réduction des  délais d’approvisionnement du marché en viandes blanches importées.   Il a été également décidé de lancer des enquêtes par les services vétérinaires, d’accélérer la cadence de mise à disposition des intrants
(aliments pour volailles) au profit des petits éleveurs, contre la présentation de l’agrément sanitaire émanant uniquement des services vétérinaires de la wilaya et de communiquer les prix (le plus bas au niveau du marché national) des aliments commercialisés par l’Office national des aliments de bétail (ONAB), des prix fermes à longueur d’année, ajoute la même source.

Il a été décidé en outre de communiquer le prix de l’unité du Poussin Chair 1 Jour, fixé à 120 dinars pour l’unité, selon la même source qui souligne que la vente reste libre avec le système de traçabilité des éleveurs et les coopératives d’élevage avicoles.

Par ailleurs, il a été décidé de tenir des concertations avec les représentants de la Fédération nationale des aviculteurs, en vue de parvenir à une convention de branche dans les meilleurs délais, dans l’objectif de fixer le modèle d’organisation et une gestion idoine de la filière, à l’effet de garantir la stabilité des prix au niveau du marché.  Ces concertations concerneront l’ensemble des intervenants dans la filière, parmi les producteurs des aliments, éleveurs, abattoirs, coopératives, établissements et organismes. Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a annoncé dans un autre communiqué,  » la mobilisation de toutes les inspections vétérinaires réparties au niveau national, pour mener les enquêtes et procéder à l’évaluation sur le terrain, de toutes les unités avicoles, de l’état des abattoirs avicoles à travers l’ensemble des wilayas du pays, et ce à partir de lundi 20 novembre 2023″.

Concernant les viandes rouges, le ministre Henni a déclaré à la presse en marge de cette réunion que les premières cargaisons de viandes importées de l’Amérique latine seront mises dans les prochains jours sur le marché, dont le prix sera plafonné entre 1200 à 1300 DA/kg.

Toutes ces mesures s’inscrivent dans le cadre des efforts du gouvernement à la préservation du pouvoir d’achat des ménages et le développement de la production nationale.

Par S R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *