21/02/2024
ACTUALITEFINANCE

Bourse d’Alger: Nécessité d’introduire de nouvelles entreprises

La dynamisation de la Bourse d’Alger passe par l’introduction d’un certains nombre d’entreprises performantes. Il y a nécessité de coter au moins entre 30 à 60 entreprises dans la première place financière d’Algérie afin que cette dernière soit dynamique et jouera son rôle dans le financement de l’économie nationale.

C’est ce que le DG de la Bourse d’Alger, Yazid Benmouhoub, a recommandé, en estimant que plus il y a des entreprises, plus l’engouement des investisseurs se décuple. Une telle offensive «peut dynamiser le marché boursier et créer de l’intérêt chez les opérateurs», précise-t-il dans une déclaration à la radio nationale.

En effet, l’arrivé de deux banques en bourse à savoir le Crédit populaire d’Algérie (CPA)  et la Banque du développement local (BDL), au courant de 2024, ne pourrait qu’être un coup de starter pour la dynamisation du marché boursier.  Avec une telle opération, la Bourse d’Alger « connaîtra dans les années à venir des introductions de plus en plus importantes, notamment du secteur privé».

Pour M. Benmouhoub, «il y a un véritable potentiel financier en bourse. Nous encourageons les entreprises privées à venir ouvrir leur capital». D’ailleurs, le même responsable s’attend à ce que la capitalisation de Bourse atteindra un milliard de dollars dans le court terme.

Avant-hier, le ministre des Finances a affirmé que l’entrée prochaine du Crédit populaire d’Algérie « CPA » insufflera une « nouvelle dynamique » au marché financier, ajoutant que l’opération de cotation permettra d’ouvrir 135 Mds DA en actions de la banque publique. M. Faid a indiqué, dans ce sens, que « le CPA entrera très prochainement en bourse en attendant l’a cotation des actions de la BDL, exprimant son souhait que « les 135 Mds DA qui seront ouverts pour l’investissement en
bourse permettront d’insuffler une nouvelle et réelle dynamique à la bourse », a-t-il ajouté.
Durant la période de 2022 à 2023, la capitalisation boursière a réalisé une croissance de 6,2%, en passant de 67 milliards de DA à 71 milliards.

Donc, la croissance est là, dira-t-il, tout en se montrant optimiste pour l’avenir du marché boursier, notamment suite à la volonté politique affichée par les pouvoirs publics pour la diversification de l’économie nationale et surtout aller vers de nouvelles méthodes du financement alternatives au budget de l’Etat.  « Je suis certains que la Bourse d’Alger peut dépasser la capitalisation des bourses de la région. On peut facilement atteindre 10 à 15 milliards de dollars de capitalisation à l’avenir», souligne-t-il.  Des avantages fiscaux et parafiscaux sont accordés aux entreprises cotées en bourse. en effet, dans la LF 2024, les mesures exceptionnelles ont été reconduites pour une durée de cinq (05) ans, à compter du 1er janvier 2024, de l’exonération de l’IBS et de l’IRG, des produits et des plus-values de cession des obligations, titres et obligations assimilés du Trésor, cotés en bourse ou négociés sur un marché organisé, d’une échéance minimale de cinq (05) ans, ainsi que des droits d’enregistrement, des opérations portant sur les valeurs mobilières cotées ou négociées sur un marché organisé. Il y a également la reconduction pour une période de trois (03) ans, à compter du 1er janvier 2024, de la réduction de l’IBS, au profit des sociétés dont les actions ordinaires sont cotées en bourse.  Selon le DG de la Bourse d’Algérie, la cotation d’une entreprise ne pourrait qu’être bénéfique pour son développement et surtout son externalisation. Outre le financement, la bourse donne l’opportunité aux investisseurs «de lever des fonds pour améliorer le processus de production et surtout la qualité des produits et donner à ces entreprises une carte de visite pour être visible à l’internationale. L’Algérie encourage ces entreprises à aller s’internationaliser et conquérir des parts sur les marchés à l’étranger».

Pour lui, un grand travail reste à faire en matière de la communication et de vulgarisation afin de faire connaitre les avantages d’introduction en bourse pour les entreprises et également pour les particuliers.

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *