28/05/2024
FINANCE

Finance islamique: Les produits proposés par les banques en Algérie sont en conformité avec la « Chaaria »

L’ensemble des produits financiers proposés par les guichets dédiés à la finance islamique dans les banques en Algérie, sont basés sur les principes de la « Chaaria » et également le respect des prescriptions des valeurs islamiques, a affirmé dimanche à Ghardaïa, Kamel Bouzidi, membre du Haut conseil Islamique (HCI).

S’exprimant à l’issue d’une rencontre de sensibilisation et de vulgarisation sur la finance islamique organisée à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du M’Zab (CCIM), en collaboration avec la Direction de l’agence locale de la Banque nationale d’Algérie (BNA), dans le cadre de la relance du développement économique, « le fakih » (Erudit) Bouzidi, également vice président de l’Académie internationale du « Fiqh » islamique (AIFI), a rassuré les participants que les produits financiers des guichets islamiques sont certifiés et « en conformité avec les préceptes de notre religion Islam ».

Dans une déclaration à l’APS, Mohamed Boudjelal, membre du HCI, spécialiste en finance islamique, a souligné que cette rencontre est une aubaine pour éclairer l’audience sur les contours de la finance islamique qui s’inscrit dans le cadre de la diversification de source de financement de l’économie nationale.

Ce segment de financement de l’économie nationale a porté ses fruits à travers les guichets dédiés à la finance islamique ouverts dans les six banques publiques et quatre banques privées, a indiqué M. Boudjelal. Et d’ajouter que ce financement islamique peut constituer un levier de développement économique national. L’ensemble des intervenants ont expliqué, à travers une analyse, les particularités relatives au mode de fonctionnement des guichets de financement islamique, toute en soulignant que le secteur bancaire islamique en Algérie dispose de plusieurs opportunités pour se développer et renforcer sa contribution à l’économie nationale.

Lors de cette rencontre, plusieurs participants ont plaidé pour la vulgarisation des « fatwas » pour rassurer les clients sur la conformité avec les préceptes de l’Islam dans divers secteurs d’investissement particulièrement l’Agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *