22/02/2024
ACTUALITEENERGIE

Forum des pays exportateurs de gaz (GECF): L’Algérie fin prête pour accueillir le 7ème Sommet 

Le 7ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) se tiendra en Algérie, en mars prochain. C’est le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, qui a l’a annoncé, mardi depuis Malabo, (Guinée équatoriale).

Dans son allocution aux travaux de la 25ème  réunion ministérielle du GECF, consacrée entre autres à l’examen de la situation et des perspectives du marché gazier international, le ministre a mis en exergue l’importance de ce rendez-vous, qui s’étalera sur trois jours.

« D’ici quelques mois, l’Algérie accueillera le septième sommet des chefs des Etats et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz, qui se tiendra en mars 2024 en Algérie. Cet événement historique revêt une grande importance pour notre organisation, et je vous assure que les plus hautes autorités de notre pays sont pleinement engagées à assurer sa réussite», souligne-t-il.

Et d’ajouter : « Nous sommes déterminés à faire de cet événement un exemple de réussite en termes d’organisation, pour que les préparatifs avancent à un rythme rapide et nos équipes dédiées travaillent pour assurer et prendre en compte tous les détails et assurer la préparation de nos installations pour recevoir les dirigeants des pays du forum, les chefs de gouvernement et les invités». Selon les dires du ministre, toutes les conditions seront réunies pour faciliter les discussions entre les membres du Forum et prendre des décisions importantes lors de ce sommet.

En somme, « Tout est fin prêt pour la tenue de ce sommet », a en effet affirmé le ministre de l’Energie, rappelant dans le même contexte que « tout est mis en œuvre pour sa réussite ».

Dans son intervention, Mohamed Arkab, a également souligné « l’importance de la coordination et de la coopération au sein et entre les pays membres, et du dialogue entre les producteurs, les consommateurs et les autres parties prenantes concernées, pour la promotion de la coopération internationale visant à assurer la viabilité et la durabilité des marchés du gaz ». La détermination à renforcer la sécurité énergétique mondiale en tant que fournisseurs « fiables » de gaz naturel pour répondre à la demande énergétique mondiale croissante, a été par ailleurs évoquée par le ministre.  Selon les prévisions des pays exportateurs, la consommation de gaz naturel devrait augmenter de 36 %, et la contribution du gaz naturel au bouquet énergétique mondial devrait passer de 23 % à 26 % d’ici 2050.

Créé en 2001, le Forum des pays exportateurs de gaz a été érigé, lors de sa 8e session informelle tenue à Moscou, en organisation intergouvernementale basé à Doha (Qatar).

Il est composé de 19 pays, à savoir l’Algérie, la Bolivie, l’Egypte, la Guinée équatoriale, l’Iran, la Libye, le Nigéria, le Qatar, la Russie, Trinité-et-Tobago et le Venezuela, en tant que membres, et l’Angola, l’Azerbaïdjan, l’Irak, la Malaisie, le Mozambique, la Norvège, les Emirats arabes unis et le Pérou, comme observateurs. Ensemble, ils représentent 72% des réserves mondiales prouvées de gaz naturel, 44% de la production commercialisée, 56% des exportations par gazoduc et 52% des exportations de GNL.

Par S R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *