22/02/2024
FINANCEACTUALITE

Généralisation et promotion du e-paiement

Lancement d’une large campagne de sensibilisation en 2024

Le gouvernement veut promouvoir le paiement en ligne. En dépit des sauts enregistrés ces trois dernières années, dont les opérations et transactions à distance ont connu un «boom», les spécialistes indiquent que le chemin est encore long et un grand travail reste encore à faire pour atteindre les objectifs tracés.

Des investissements colossaux ont été consentis ces dernières années en matière d’infrastructures et outils pour le paiement électronique. Toutefois, elles sont toujours méconnues et sous-exploitées par les citoyens !  C’est pour cette raison qu’une vaste compagne sera lancée en 2024 par les banques de la place et Algérie Poste, pour sensibiliser les opérateurs et l’ensemble des citoyens sur l’importance de l’utilisation des moyens de payement électronique.

Ce «programme national d’éducation financière» qui sera chapeautée par l’Association des banques et des établissements financières (ABEF) en partenariat avec Algérie Poste, porte essentiellement sur la sensibilisation des citoyens sur l’intérêt du e-payement, a déclaré Salem Guesmi, directeur des systèmes d’information à Algérie Poste, lors d’une journée d’étude sur «les enjeux de la finance inclusive innovante en Algérie», organisée par l’incubateur DZ Hadina Tech.

«La campagne permet également aux citoyens d’acquérir des connaissances relatives aux différentes opérations financières, l’épargne, l’investissement.. », explique M. Guesmi ajoutant que ce programme vise l’ensemble des citoyens, notamment les habitants des zones rurales et les petits commerçants.

Soulignant le rôle de l’opérateur public dans la généralisation de l’inclusion financière, il a affirmé qu’Algérie Poste facilitait l’accès aux différents services financiers grâce à son réseau de 4.200 agences, ses 22 millions de comptes CCP et ses 12 millions de cartes magnétiques.
Dans ce cadre, il a fait savoir que plus de 30 millions d’opération de payement électronique ont été effectuées de janvier à septembre via Algérie Poste.  Pour sa part, le président de l’Union algérienne des sociétés d’assurance et de réassurance (UAR), Youcef Benmecia, a estimé que l’inclusion financière passe aussi par l’élargissement de produits d’assurance au plus grand nombre de citoyens, y compris les gens à faible revenu tels les petits artisans, les micro-entreprises et les ménages défavorisés.
Il a mis en exergue également l’importance de la digitalisation du secteur financier à travers l’intégration de solutions innovantes permettant de faire bénéficier une large couche de la société des services financiers qui répondraient à leurs besoins. Par ailleurs, M. Benmecia a mis en avant le rôle des start-up qui ont aidé des société d’assurances à développer des solutions digitales intelligentes permettant de faciliter à la clientèle les opérations de souscription, le payement des contrats et la gestion des sinistres. En marge de cette journée d’étude, un concours a été lancé par laCompagnie algérienne des assurances (CAAT) en partenariat avec l’incubateur DZ Hadina Tech à l’intention des start-up. Les start-up en compétition doivent présenter à la CAAT des solutions pour optimiser sa gestion interne et améliorer davantage ses services destinés aux clients. Il s’agit notamment de la création d’un outil de collaboration digitale qui permet aux membres de l’équipe de mieux communiquer et d’optimiser la gestion des tâches ainsi que la création d’un tableau de bord de gestion qui permet d’évaluer l’organisation de l’entreprise et d’aider à la prise de décision, a expliqué Yasmine Kaouah, directrice de la communication et des relations extérieures à la CAAT. Cette journée a également été marquée par la signature d’une convention entre la Société algérienne des assurances (SAA) et la start-up Electron Corp, spécialisée dans la cyber-sécurité et le développement informatique. La convention a été paraphée par le PDG de la SAA, Youcef Benmicia et le fondateur de la start-up Abderazek Fernane.

Synthèse S R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *