21/02/2024
ACTUALITEINDUSTRIE

Holcim El-Djazaïr: Exportation de plus d’un million de tonnes de produits finis

Le cimentier Holcim El-Djazaïr (auparavant Lafarge Algérie) a annoncé avoir franchi un nouveau cap dans ses exportations, en exportant plus d’un million de tonnes de produits finis à la fin du troisième trimestre de l’année 2023. L’entreprise a précisé que 40% des produits exportés cette année sont des produits finis. « Malgré un environnement de marché international du ciment hautement concurrentiel, Holcim El-Djazaïr a réalisé une performance exceptionnelle à la fin du troisième trimestre en exportant plus d’un million de tonnes de produits finis », indique le cimentier dans un communiqué, et d’ajouter : « Cela marque une transition significative de l’importance de la quantité vers la création de valeur pour l’Algérie. »

Cette réalisation, qualifiée de « première en Algérie », s’inscrit parfaitement dans la stratégie 2025 du Groupe Holcim, intitulée « Accélérer la croissance verte ». Pour y parvenir, Holcim El-Djazaïr a choisi « d’orienter ses exportations davantage vers les produits finis [Ciments] et de réduire la proportion de produits semi-finis [Clinker]. » « Cette approche vise à réduire les émissions de poussières lors des opérations de chargement, démontrant ainsi un engagement indéfectible en faveur de l’environnement », explique-t-on.

 « En 2023, 40% des produits exportés par l’entreprise sont des produits finis, représentant une augmentation de 300% par rapport à 2022 », révèle l’entreprise, et d’ajouter : « Cette proportion devrait continuer à augmenter, visant plus de 60% d’ici 2024. » « Pour atteindre cet objectif ambitieux, l’entreprise intensifiera son programme d’investissement au cours des prochains mois », lit-on dans le communiqué.

Les principaux investissements comprennent : « L’acquisition d’une nouvelle flotte de camions performants pour faciliter le transport de ses produits »; « La construction de nouveaux silos de ciment dédiés à l’exportation à l’usine d’Ogaaz (à Mascara, ndlr); « Un investissement dans des halls de stockage de ciment blanc pour traiter des navires de plus grande taille dans les ports d’Oran, Mostaganem et Arzew, afin de mieux desservir les clients. »

Holcim El-Djazaïr reconnaît également « l’importance de rester compétitif sur le marché européen après 2026, suite à l’instauration récente d’une taxe carbone sur certains produits d’importation. »

« Il est nécessaire d’accélérer au plus tôt notre transition vers une économie décarbonée. Cela implique de réduire nos émissions de CO2 dans la fabrication et le transport des produits exportés, afin de répondre aux exigences de la taxation carbone progressive de l’Europe », explique Holcim El-Djazaïr.

« Il est essentiel de prendre en compte ces enjeux et de s’engager activement dans la décarbonation de nos industries et de nos exportations. Cela peut être réalisé en adoptant des pratiques plus durables, en investissant dans des solutions à faible émission de carbone, ainsi qu’en favorisant le remplacement des transports routiers par des transports ferroviaires. Cette mesure écologique vise à réduire les émissions de CO2 et à minimiser les risques d’accidents », conclut le cimentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *