28/05/2024
ACTUENERGIE

Hydrocarbures: Les Britanniques affichent leur intérêt pour le marché algérien

L’Algérie attire de plus en plus d’investisseurs étrangers dans le domaine des hydrocarbures. Plusieurs compagnies sont en discussions avancées avec le groupe national pétro-gazier « Sonatrach»  pour s’implanter en Algérie. Hier, et lors d’une rencontre avec le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, la compagnie britannique Harbour Energy a exprimé son intention d’investir dans notre pays.

«Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a reçu, mercredi à Alger, la Directrice générale de la compagnie britannique Harbour Energy, Linda Cook, avec laquelle il a évoqué les voies de renforcer et de développer les perspectives de coopération et d’investissement dans le domaine de l’énergie», a indiqué le ministère dans un communiqué.

A cette occasion, Directrice générale de la compagnie britannique Mme Cook a exprimé le grand intérêt de Harbour Energy pour le secteur énergétique en Algérie et sa volonté de « définir des projets concrets dans le domaine des hydrocarbures en Algérie, à la faveur du climat d’investissement qui y est propice ».

Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée au siège du ministère, les deux parties ont évoqué les opportunités de coopération et d’investissement dans le domaine de l’énergie et les perspectives de leur développement, notamment en matière de prospection des hydrocarbures et d’exploitation et de développement des champs de gaz naturel avec le groupe Sonatrach.

Les deux parties ont souligné, par ailleurs, l’importance de l’échange d’expériences, du transfert de technologies et de savoir-faire entre Sonatrach et Harbour Energy et de l’établissement de partenariats mutuellement bénéfiques en Algérie et à l’étranger, en particulier dans le cadre de la stratégie de Sonatrach visant à renforcer sa présence sur les marchés mondiaux, à l’instar du marché africain. La rencontre a été l’occasion d’évoquer les potentialités de coopération et les importantes opportunités d’investissement dans le domaine des industries pétrolières et gazières, en sus de la réduction des émissions de gaz, du captage et du stockage du carbone et de la réduction de l’empreinte carbone.   Elle a également permis d’échanger les vues et les analyses sur la situation du marché mondial des hydrocarbures et les principales évolutions qui caractérisent les industries du pétrole et du gaz.

La DG de Harbour Energy s’est entretenu également avec le président de l’Agence nationale de valorisation des ressources des hydrocarbures (Alnaft), Mourad Beldjehem.

Lors de cette audience, qui s’est déroulée au siège d’Alnaft, en présence de membres du comité de direction, il a été procédé à « l’examen des opportunités de partenariat et d’investissement en matière de développement des hydrocarbures », a précisé la même source.

Dans ce sillage, les deux parties ont évoqué notamment « les activités d’exploration et de production Harbour Energy qui est la plus grande société pétrolière et gazière indépendante cotée à Londres, avec une position de leader au Royaume-Uni ainsi que des participations en Indonésie, au Vietnam, au Mexique et en Norvège », a ajouté le communiqué. A cette occasion, « M. Beldjehem a mis en avant, d’une part, le potentiel et les opportunités offertes par le domaine des hydrocarbures algérien, et d’autre part, la détermination d’Alnaft à accompagner et apporter toutes les facilitations aux partenaires étrangers souhaitant investir en Algérie », a-t-on souligné de même source.

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *