01/03/2024
ACTUALITENATIONAL

Le ministre de la Poste et des Télécommunication: « Nous visons atteindre 100 millions d’opérations d’e-paiement en 2024»

Le ministère de la Poste et des Télécommunication ambitionne d’atteindre la barre de 100 millions d’opérations d’e-paiement en 2024 et de 60 millions à fin 2023. Plusieurs projets visant au renforcement des moyens de paiement électroniques sont en cours d’étude par Algérie Poste, a fait savoir le ministre du secteur, Karim Bibi Triki.

Lors d’une conférence de presse à «El Moudjahid», le ministre a précisé que la stratégie de son secteur s’articule sur la diversification des moyens de paiement (GAB, TPE, internet, paiement mobile), afin de donner le choix aux consommateurs. Aussi, ajoute-t-il, des propositions et solutions concrètes seront proposées aux commerçants pour intégrer les nouveaux modes de paiement.

Présentant le bilan des réalisations de son secteur, le ministre a fait savoir qu’au courant des huit premiers mois de 2023, pas moins de 600 nouveaux guichets automatiques ont été mis en service, pout atteindre le 1985 GAB, soit une hausse de 40% par rapport à 2020.  D’ici fin 2024, le nombre de GAB devrait atteindre les 3400, ajoute le ministre.

Concernant les cartes «Edahabia», il a fait savoir qu’actuellement, 12 millions de cartes sont en circulation. Dans le plan du gouvernement, «nous avons tracé l’objectif de 14 millions de cartes d’ici fin 2024. Mais grâce aux efforts d’Algérie Poste, nous pouvons atteindre les 15 millions de cartes».

Le ministre a précisé que l’objectif de son département c’est de réduire le recours au cash dans les différentes transactions commerciales. Les opérations de retrait au niveau des GAB (guichet automatique) ont doublé en l’espace de deux dernières années. Elles sont passées de 13 millions opérations en 2020 à 20 millions en 2023.

Concernant l’internet, le ministre a indiqué que son département poursuit ses efforts pour l’amélioration de la connexion internet dans le pays, en affirmant que plusieurs projets sont en cours de réalisation.    Il a cité d’abord l’augmentation de la capacité de la bande passante internationale d’internet, tout en la diversifiant avec la réalisation de plusieurs câbles sous-marins.  « Actuellement, la capacité de la bande passante internationale d’internet dans notre pays est de 7.8 Tb/s. Une évolution importante par rapport à 2021 ou elle était de l’ordre de 2,8 tb/s, mais qui reste insuffisante. Nous travaillons sur plusieurs projets pour l’augmentation de la bande passante internationale», précise-t-il.

Par ailleurs, et selon les chiffres présentés par le ministre, «6 millions de familles seront raccordées à internet fixe d’ici fin 2023 (5,3 millions à septembre 2023).  Nous avons également 900 millions abandonnés en FTTH jusqu’à maintenant. Nous tablons sur un million d’abonné en FTTH à fin 2023».

Selon les statistiques du ministère, près 60% des familles algériennes sont connectées à l’internet. Une moyenne acceptable par rapport au reste du monde. D’ailleurs, selon un classement de l’union international des télécommunications, l’Algérie occupe la quatrième place dans le monde Arabe et la deuxième au niveau africain, après l’Egypte.

S’agissant de la téléphonie mobile, le nombre d’abonnés (3G et 4 G) est passé de 37 millions en  2020 à 45 millions en 2022, soit en hausse de 20% et avec un taux de couverture de 85%. Sur ce dernier point, le ministre a fait savoir que 1400 zones non couvertes par le réseau de la téléphonie mobile ont été identifiées et seront bientôt connectées au reste du monde. D’ailleurs, des projets sont prévus même pour villages d’une population de 200 habitants, alors que la norme est de 2000 habitants. Le ministre a fait savoir, par ailleurs, que le volume des donnés consommée a enregistré une augmentation de 140% pour une moyenne de consommation par personne de 8 Go/mois. Dans le plan du gouvernement, il est visé d’atteindre 10 GO/mois. Dans son ensemble, dira le ministre, le bilan est positif et même encourageant, mais beaucoup travail reste encore afin de remédier aux manquements.

Par Slimane T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *