21/04/2024
ENERGIE

Le nouveau champ gazier d’Ain Tsila livré au deuxième semestre 2023: Sonatrach renforcera ses capacités de production 

De nouveaux projets de production de gaz notamment sont en cours de réalisations par le groupe Sonatrach. Cela lui permettra de renforcer ses capacités de production et confortera son rôle pivot en tant que fournisseur fiable sur les marchés nationaux et étrangers. Jeudi dernier, le Pdg du groupe a effectué une visite d’inspection au projet de développement du champ d’Ain Tsila (Illizi), dont sa livraison est prévue pour le deuxième semestre 2023.

 «Le président-directeur général (P-DG) du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a effectué une visite de travail et d’inspection au champ d’Ain Tsila à Illizi, au cours de laquelle il s’est enquis de l’état d’avancement de la mise en œuvre des projets de développement dans cette région», indique le groupe dans un communiqué.

M.Hakkar était accompagné, lors de la visite, d’une délégation composée de cadres dirigeants du groupe, du secrétaire général (SG) de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie (FNTPGC) et du SG du Syndicat national de Sonatrach, précise-t-on de même source.

Le P-DG de Sonatrach s’est enquis de «l’état d’avancement de la mise en œuvre des projets de développement dans cette région, à savoir un réseau de collecte pour le raccordement de 30 puits producteurs de gaz, un centre de traitement de gaz, une unité de production d’électricité d’une capacité totale de 125 mégawatts, et un réseau de canalisations pour le transport et la distribution d’hydrocarbures de 356 km».

Les travaux du projet ont atteint «un stade très avancé» avec un taux de 94% et devrait être livré au cours du deuxième semestre de l’année 2023.

Les installations industrielles pour le développement du champ d’Ain Tsila devraient permettre d’atteindre «une production journalière de 10 millions M3 de gaz, 1800 tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et 1600 tonnes de condensat».

Parallèlement à ce projet de développement, une base de vie d’une capacité de 220 ouvriers et réalisée par la Société nationale de génie civil et bâtiment (GCB) dans le cadre de la politique de promotion de Sonatrach, sera réceptionnée à Ain Tsila.

Le projet de développement du champ d’Ain Tsila est «un projet structurant situé dans la région du sud-est, qui  renforcera les capacités de production de gaz de Sonatrach et confortera son rôle pivot en tant que fournisseur fiable sur les marchés nationaux et étrangers», ajoute la même source.

Par ailleurs, le PDG de la Sonatrach, Toufik Hekkar a effectué, mercredi dernier, une visite de travail et d’inspection dans les installations pétrolières et gazières à Hassi Berkine et Tin Fouyé Tabankort en vue de s’enquérir du rythme des opérations de production et des conditions de prise en charge des travailleurs.

Le PDG de la Sonatrach a entamé sa visite à Hassi Berkine où il a inspecté les installations du centre de stockage et de transport du pétrole relevant de l’activité de transport par pipeline, et a écouté un exposé technique sur l’activité du centre et les chiffres relatifs aux flux de pétrole et les capacités de stockage du centre.

La délégation s’est rendue, dans l’après-midi, à la zone de Tin Fouyé Tabankort, où le P-DG de Sonatrach a visité le complexe gazier exploité en partenariat entre Sonatrach et TotalEnergies. Cette visite a permis de s’enquérir de la cadence de la mise en œuvre du plan de développement adopté par le complexe gazier de Tin Fouyé Tabankort, un plan qui prévoit le forage de 35 nouveaux puits et l’installation de plus de 150 km de réseaux de collecte, outre la modernisation des installations industrielles et des systèmes de contrôle actuels, avec un budget estimé à 730 millions de dollars, précise la même source.

Ces visites sur terrain «visent essentiellement à suivre la mise en œuvre des plans de développement sur lesquels mise Sonatrach pour relancer la production au plus haut niveau en vue d’assurer l’approvisionnement du marché local en pétrole et en gaz naturel et un approvisionnement stable, durable et fiable aux partenaires de Sonatrach», conclut- la même source. Il est à noter que le président de la République a fixé l’objectif pour l’augmentation de nos exportations en gaz à 100 milliards m3.

Par Sirine R/Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *