21/02/2024
INDUSTRIE

Le président du CREA reçu par le ministre de l’industrie: La levée des contraintes face aux investisseurs à l’ordre du jour

La levée des obstacles face aux investisseurs était au cœur de la rencontre du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique avec le président du Conseil algérien pour la relance économique (CREA). Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, M. Ali Aoun, a reçu hier lundi, au siège du ministère, le président du Conseil algérien pour le renouveau économique (CREA), M. Kamel Moula. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des rencontres de concertation initiées par le Ministre avec les partenaires sociaux, les employeurs et les opérateurs économiques, où la discussion a porté principalement sur la volonté des deux parties de renforcer la concertation et la coopération afin de lever les contraintes et obstacles rencontrés par les différents concessionnaires, en particulier ceux liés au processus d’importation des intrants et des matières premières, indique le ministère dans un communiqué.

Dans ce cadre, M. Ali Aoun a révélé qu’une réunion tripartite se tiendra dans les prochains jours, comprenant des représentants du Ministère de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique, de l’Agence Nationale de Promotion du Commerce Extérieur «ALGEX» et des opérateurs économiques pour permettre le contrôle et la réorganisation du processus d’importation des intrants sans porter préjudice à la production nationale et de la stabilité du marché.

Les discussions ont également permis d’étudier la faisabilité d’une réduction des taxes sur les intrants, notamment ceux importés des marchés asiatiques, dans le but d’améliorer la compétitivité des entreprises nationales.

Le dossier du foncier industriel a également été au cœur de la rencontre entre le ministre et le représentant patronal, ajoute la même source.  Sur ce point, le ministre a précisé que dossier est prêt et programmé pour discussion et sera étude à lors de la prochain réunion du Conseil des ministres.

Les échanges ont aussi porté sur « la nécessité de prioriser les investissements et de les orienter vers les secteurs stratégiques générateurs de valeur ajoutée capables de se substituer à l’importation ainsi que l’utilité de mettre en place des barrières non-tarifaires à l’importation ce qui permettra de réguler le marché et contribuer au développement du secteur économique », selon le communiqué.

Autant de thématiques qui seront étudiées et évaluées au sein de la commission d’écoute et de suivi installé au CREA et dont le ministère de l’industrie et de production pharmaceutique sera associé afin de permettre « une remontée d’information et une veille stratégique pour accompagner les investisseurs et lever les obstacles qui peuvent se dresser devant eux afin de contribuer efficacement à l’essor économique et industriel du pays », indique en outre le même communiqué.

S R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *