03/03/2024
ACTUALITENATIONAL

Le président Tebboune a effectué une visite de terrain à Djelfa  

Plusieurs projets socio-économiques inaugurés

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a effectué dimanche une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Djelfa. Il a procédé, lors de cette deuxième visite de terrain après celle effectuée en juillet dernier à trois wilayas (Boumerdes, Alger et Tipaza), à l’inauguration d’important projets socioéconomiques, dont la mise en service de la ligne ferroviaire Boughezoul (Médéa)-Djelfa-Laghouat, sur une distance de 250 km et d’une vitesse de 220 km/h.

Le président de la République, qui est arrivé dans la matinée à Djelfa pour une visite de travail et d’inspection, accompagné du chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée Said Chanegriha, et de membres du Gouvernement, et où il a été accueilli par les
autorités civiles et militaires, les élus et les notables de la wilaya, a procédé à la mise en service et l’inauguration de cette ligne (Nord-Sud) et d’une gare multimodale de transport de voyageurs et de marchandises, située au Sud-est de la ville de Djelfa. Après la cérémonie d’inauguration, le président de la République a inspecté les différentes installations de la gare multimodale de la ligne
ferroviaire du chef-lieu de Djelfa, réalisée selon les normes internationales et dans une architecture moderne traduisant les hautes aptitudes des compétences des entreprises nationales.
Selon les explications fournies sur place au président de la République, un réseau ferroviaire de 321 km de long a été réalisé dans la wilaya, par des compétences 100% algériennes, et dont il est attendu une importante contribution pour faire basculer cette wilaya agro-steppique vers une nouvelle étape d’un développement durable. Sur place, le chef de l’Etat, a instruit à l’effet d’accélérer les travaux du parachèvement de cette même ligne et l’étendre jusque dans la wilaya de Tamanrasset.

Cette visite de terrain, la deuxième pour le chef de l’Etat, après celle effectué en juillet dernier dans trois wilayas (Boumerdes, Alger, Tipasa), a été marqué par le coup d’envoi du projet de relance du barrage vert. Un projet qui a vocation à créer de la richesse dans de vastes régions du pays grâce à ses dimensions environnementales et économiques nouvelles.

Dans la région d’El Maalba (commune de Djelfa), le Président Tebboune a inspecté le lancement de la première phase du projet, prévoyant le reboisement de 400.000 hectares d’ici à 2026. Dans le cadre de ce projet, il a été procédé dans cette région à la plantation de différentes espèces d’arbres sur une superficie de 70 hectares. Le projet de relance du barrage vert vise à porter sa superficie de 3,7 à 4,7 millions d’hectares dans les zones steppiques à travers 13 wilayas, 183 communes et 1.200 localités. Une superficie d’un million d’hectares sera reboisée par différentes espèces d’arbres, notamment fruitiers, qui ont une grande valeur économique et résistent mieux au climat steppique.

Le barrage vert couvre, d’est en ouest, les wilayas de Naâma, El Bayadh, Laghouat, Djelfa, Médéa, Bouira, M’sila, Batna, Khenchela, Tébessa, Sétif, Bordj Bou Arreridj et Biskra. Ce projet bénéficiera à plus de 7 millions d’habitants. La concrétisation du projet de barrage vert dans le cadre de la nouvelle approche est assurée par les conservations des forêts, les directions des services agricoles des wilayas concernées et le Haut commissariat au développement de la steppe (HCDS). Les travaux s’étaleront sur sept (7) ans.

Le Président de la République avait mis l’accent, lors de la réunion du Conseil des ministres du 30 août 2020, sur la nécessité de relancer le projet de barrage vert avec la contribution et la participation active de toutes les parties concernées, notamment la société civile.

Dans le domaine de la santé, les structures de santé spécialisées dans la wilaya de Djelfa se sont renforcées, à la faveur de l’inauguration par le président de la République du centre anti-cancer, réalisé en juillet dernier, avant le délai fixé au mois de mars 2024. A cet effet, le président de la République a visité  les différents services de cette structure hospitalière spécialisée, dotée d’équipements médicaux modernes et de structures nécessaires pour une bonne prise en charge des malades avec la couverture de toutes les régions avoisinantes.

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *