16/04/2024
AFRIQUE

Maroc: Syngenta lance un nouveau centre d’information sur ToBRFV

Depuis 2015, le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV) a eu un impact négatif sur la production de tomates à travers le monde.

Aujourd’hui, il est présent dans au moins 35 pays et continue son expansion vers de nouvelles régions. Ce virus n’ayant pas de remède, les producteurs sont à la recherche de solutions pratiques pour réduire les risques pour leurs cultures.

Syngenta Vegetable Seeds est heureuse de présenter le centre d’information sur ToBRFV www.syngentavegetables.com/resources/ToBRFV qui constitue pour les producteurs un outil de plus dans la lutte contre ce fléau. Les professionnels sont invités à s’inscrire à ce centre d’information, pour être les premiers informés des actualités sur le #ToBRFV et recevoir des informations supplémentaires de Syngenta pour lutter contre ce virus dévastateur. « Le virus du fruit rugueux brun de la tomate a un impact important sur les producteurs », a déclaré Ruud Kaagman, responsable mondial de l’unité de culture tomate chez #Syngenta Vegetable Seeds. « Ils peuvent perdre jusqu’à 70 % de leur production à cause du virus dont la propagation est rapide. Par conséquent, une résistance générale sera intégrée à notre portefeuille au cours des prochaines années».

Pour rappel, Syngenta a été la première entreprise à commercialiser des variétés de tomates résistantes au ToBRFV en 2020, avec les premières plantations commerciales en 2021. Depuis lors, le semencier a continué à travailler sans relâche pour fournir plus de solutions aux producteurs de tomates. 

La recherche de nouvelles résistances encore plus hautes, y compris de nouveaux modes d’action, est en cours. En attendant, les producteurs peuvent prendre des mesures pratiques pour réduire la propagation du virus.

Pratiques à adopter dans les activités quotidiennes

Parce que ToBRFV se transmet facilement par les vêtements, les accessoires, les équipements et les outils, il est essentiel de suivre des normes strictes pour minimiser le risque de propagation du virus de serre en serre ou de champ en champ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *