03/03/2024
AGRICULTURE/PÊCHE

Plusieurs filières agricoles ont enregistré des performances

Le secteur agricole a enregistré des performances durant la campagne 2022-2023 dans plusieurs filières, reflétant l’intérêt accordé par l’Etat à ce secteur stratégique au regard de son rôle dans la relance de l’économie nationale et la réalisation de la sécurité alimentaire du pays, selon la Déclaration de la politique générale du gouvernement 2023.

«Le secteur agricole connait un développement significatif. Les structures de production, leur organisation, le plan de développement à l’horizon 2025/2030 et 2035 avec une vision nouvelle, permet d’établir des indicateurs positifs à tous les niveaux, en dépit de la situation difficile de la campagne agricole 2022-2023», est-il indiqué dans ce document présenté mardi à l’Assemblée populaire nationale (APN) par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane.

Dans ce cadre, le document fait état d’une production céréalière qui a atteint 30 millions de quintaux, soulignant qu’un rendement moyen de 50 à 60 quintaux/ha a été enregistré dans les wilayas du Sud, avec des pics de 85 quintaux/ha.

Le document note également que les 13% des superficies céréalières dans les wilayas du Nord ont été sécurisés grâce à l’irrigation d’appoint et ce, « malgré une période de sécheresse ».

Concernant les produits maraichers, la production a enregistré une évolution entre 3% et 5% pour les principaux produits, notamment l’oignon et la pomme de terre, couvrant ainsi la totalité des besoins du marché en légumes et fruits, à l’exception des fruits exotiques et évitant de ce fait le recours à l’importation.

Selon la Déclaration, la production maraichère a atteint 156 millions de quintaux en 2023, dont 42 millions de quintaux de pommes de terre.

Pour ce qui est d’espèces à noyaux et à pépins et rustiques, la production a enregistré une évolution de plus de 7% pour atteindre 17,3 millions de quintaux, selon la même source, qui ajoute, par ailleurs, qu’en matière phoenicicole, la production de dattes a enregistré une évolution de plus de 26%, avec 13,6 millions de quintaux.

D’après les données de la Déclaration, la filière des viandes blanches a enregistré 5,4 millions de quintaux de production, alors que celle des viandes rouges a atteint 4,8 millions de quintaux. En outre, 5,63 milliards d’œufs et 3,25 milliards de litre de lait cru ont été produits en 2023.

Ces résultats ont été atteint grâce à la batterie de mesures prises par le gouvernement pour atteindre les objectifs tracés dans son programme, selon le document qui a relevé dans ce sillage la hausse de la superficie irriguée de 1,47 millions ha en 2022 à1,49 millions ha en 2023.

Par ailleurs, la superficie céréalière irriguée durant la campagne agricole 2022-2023 a été de 344.000 hectares, dont 217.000 hectares en irrigation intégrale, et ce à travers la généralisation du recours aux systèmes économiseurs d’eau.

Parmi les mesures visant le développement du secteur, le renforcement de l’aide de l’Etat en faveur des agriculteurs, notamment, à travers l’augmentation des prix de référence des engrais bénéficiant du taux de soutien fixé par l’Etat, sachant que ce taux a été relevé depuis le 9 octobre 2022, de 20% à 50%.

De plus, 864.000 hectares du foncier agricole non-exploité, ont été récupérés dont 300.000 hectares ont été transférés à l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) tandis que le reste de la superficie sera réhabilité via la plateforme numérique de l’Office National des Terres Agricoles (ONTA).

De surcroît, les programmes de régulation des filières agricoles a englobé la réalisation de nouvelles infrastructures de stockage des céréales pour atteindre 9 millions de tonnes de capacité de stockage. Il s’agit de la réalisation de 350 centres de proximité pour le stockage, la relance du projet de réalisation des 16 silos métalliques et la réalisation de 30 nouveaux silos stratégiques. L’ensemble de ce programme est réparti sur 44 wilayas.

S’ajoute à cela la réalisation en cours de complexes d’entreposage frigorifique et des plateformes logistiques de froid (AGROLOG/FRIGOMEDIT) portant sur 30 infrastructures, d’une capacité totale de 383.000 m3. A ce jour, cinq entrepôts frigorifiques ont été réceptionnés, d’une capacité globale de 150.000 m3. S’agissant le secteur de la pêche et de l’aquaculture, la production halieutique devrait atteindre à la fin de l’année 2023 120.000 tonnes, soit un taux de croissance de 23% par rapport à l’année 2022. Par ailleurs, la valeur totale des exportations des produits de la pêche et de l’aquaculture a augmenté, entre 2021 et 2022, en passant de 14,8 millions de dollars à 22,5 millions de dollars. Elle devrait atteindre 30,4 millions de tonnes en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *