28/05/2024
ACTUALITEENERGIE

Production des hydrocarbures: L’Algérie vise 209 millions Tep à l’horizon 2027

 Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a affirmé, samedi, que l’Algérie poursuivra ses efforts pour augmenter ses capacités de production des hydrocarbures. Un plan d’investissement ambitieux a été adopté, à cet effet, permettant d’augmenter la production primaire d’hydrocarbures en Algérie, de l’ordre de 2% annuellement, durant la période allant de 2023 à 2027, pour atteindre environ 209 millions de tonnes équivalant pétrole (TEP) à l’horizon 2027.

«L’Algérie poursuivra ses investissements pour la découverte de nouveaux champs et l’amélioration des champs existants, en sus de l’intensification des efforts en vue d’accélérer la cadence de mise en œuvre du programme de valorisation des hydrocarbures», a souligné le Président dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, à l’occasion du double anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et de la nationalisation des hydrocarbures, coïncidant le 24 février.

Il a précisé que le programme de valorisation des hydrocarbures vise à conférer une nouvelle dynamique au domaine de la pétrochimie, et ce dans le  cadre de la concrétisation de son engagement à encourager la production et l’exportation de l’énergie, à travers l’intensification de la production des énergies fossiles.

Le Président de la République a passé en revue, à cette occasion, les plus importants projets gaziers lancés dans la wilaya de Timimoun qui abrite les festivités officielles célébrant ce double anniversaire, indiquant que cette wilaya occupe une importante place au titre de la stratégie de consolidation de l’amont pétrolier pour la production du gaz naturel, à travers trois importants projets gaziers, à savoir le développement des champs de Hassi Ba Hamou, de Hassi Tidjerane et de Tinerkouk, d’une capacité de production estimée à 14 millions de m3 par jour.

Le chef de l’Etat a fait savoir que plus de 141 puits d’exploration et de production ont été réalisés dans le secteur de l’Energie, annonçant «la poursuite des efforts afin d’accélérer la mise en œuvre du programme de valorisation des hydrocarbures».

outre le développement des hydrocarbures, et dans l’optique d’une exploitation optimale des richesses nationales, «nous avons lancé un vaste programme de valorisation et de développement des capacités minières de notre pays, à travers les trois projets structurants pour ce secteur, représenté par l’exploitation du fer de Gara Djebilet, le projet de phosphate intégré de Bled El Hadba et celui de zinc et de plomb à Oued Amizour qui, outre leur contribution à la diversification de l’économie nationale, constituerons une locomotive pour stimuler le développement des régions (creation d’emploi et développement des infrastructures telles que le réseau ferroviaire».

Et d’ajouter : « Nous envisageons de renforcer le dynamisme qui fait la renommée de ce secteur, en révisant la loi minière prochainement afin de l’adapter aux évolutions que connaît cette activité et accroître son attractivité auprès des investisseurs, tout en préservant les intérêts nationaux».

S’agissant du 7e Sommet du GECF, le Président Tebboune a affirmé qu’il comptait sur le 7e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), prévu à Alger du 29 février au 2 mars, pour voir se développer une exploitation optimale de cette ressource.

«Nous comptons sur la tenue du 7e Sommet du GECF à Alger pour le développement d’une exploitation optimale de cette ressource». Et de souligner que l’Algérie «s’est engagée à accompagner le processus de transition énergétique réussi et à se positionner en tant qu’acteur clé dans la production de l’électricité, l’intensification du reboisement et la biodiversité».

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *