16/04/2024
ACTUNATIONAL

Réhabilitation du barrage vert: Une première enveloppe de 10 milliards de DA dégagée

Dépassé par le temps, la réhabilitation du barrage vert est plus qu’une nécessité. Pour ce faire, un nouveau programme touchant trente wilayas du pays est mis en œuvre depuis 2021. Une première enveloppe de 10 milliards de DA a été dégagée pour sa réhabilitation, a fait savoir hier Saliha Fertas, Chargée de la lutte contre la désertification à la Direction générale des forêts.

Intervenant sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale, la même responsable a assuré que  « l’évaluation du coût de réhabilitation va être de 75 milliards de DA à horizon 2030».

« Nous ne pouvons parler de l’agriculture sans évoquer le rôle important de la forêt, notamment dans la fixation des sols et l’humidification des milieux pour un bon rendement agricole », a encore soutenu Mme Fertas en précisant que ce projet est de la plus haute importance pour l’agriculture.

Relevant dans le même contexte que le barrage vert demeure à vocation forestière, Saliha Fertas a rappelé que plusieurs démarches ont été proposées dans le plan d’action de la Direction générale des forêts pour une réhabilitation réussie.

« Il y a un plan de reboisement, toute plantation confondue : fruitière, pastorale, forestière avec la diversification des espèces », a-t-elle dit plus explicite faisant savoir qu’ « il y a aussi des actions destinées à la population pour améliorer leurs conditions de vie, comme le désenclavement et l’ouverture des pistes. Finalement, il y a la mobilisation de la ressource en eau, qui va servir et pour le cheptel et pour la lutte contre les incendies de forêt en plein été».

Pour  les espèces qui seront plantées dans cet espace, elle assure que  « ce sont des espèces résistantes à la sécheresse, économique et à croissance rapide».

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné hier à l’ouverture de la conférence nationale sur l’agriculture, sur la nécessité d’inclure dans cette opération de réhabilitation des plantations à vocation agricole. Des experts ont recommandé de planter des arabes fruitiers à forte valeur ajoutée, à l’instar de l’amandier, le pistachier d’Alep, le caroubier, l’olivier, le palmier-dattier et le figuier etc.

S R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *