28/05/2024
REGIONS

Sétif: Vers la valorisation des thermes romains de Hammam Guergour

Les responsables locaux du secteur de la culture travaillent d’arrache-pied à valoriser les thermes romains de Hammam Guergour (Sétif), une localité connue pour ses eaux thermales classées à l’international, afin d’en faire une attraction touristique renseignant sur la riche histoire de cette région située sur les hauteurs de wilaya de Sétif.

Le directeur de wilaya de la culture et des arts, Hachemi Amer, a indiqué, dans une déclaration à l’APS, que ce vestige archéologique remontant à l’époque romaine (entre le 4ème et Vème siècle de notre ère), est « l’une des reliques les plus importantes de la région de Hammam Guergour » et nécessitait, de ce fait, « une intervention urgente pour l’aménager et délimiter son périmètre ».

C’est ainsi, a ajouté ce responsable, que plusieurs opérations sont actuellement en cours, visant à « valoriser et à réhabiliter ces thermes qui ont connu d’importantes dégradations, en procédant, d’abord, à une opération de nettoyage du site sous la supervision de spécialistes en archéologie de la direction de la culture ».

Selon M. Amer, plusieurs rencontres ont été organisées avec les élus de la commune de Hammam Guergour et des associations activant dans le domaine du tourisme et de la préservation des sites archéologiques, qui ont conclu à la « nécessité d’organiser de vastes campagnes de nettoyage du site et d’enlèvement de tous les sédiments qui s’y trouvent, en plus de la mise en place d’une clôture pour éloigner toute intrusion malveillante ».

Il a tenu à souligner, dans ce cadre, que toutes les actions envisagées impliqueront tous les acteurs de terrain, chercheurs, associations et étudiants du département d’histoire et d’archéologie de l’Université de Sétif.

Des visites à caractère pédagogique pour la reconnaissance du site ont été organisées au profit d’enseignants-chercheurs de l’université Mohamed-Lamine Debaghine, d’étudiants et d’acteurs du mouvement associatif versés dans le tourisme, le patrimoine et des vestiges anciens, dont la finalité étant de « faire connaître le site et le sauvegarder en raison de sa valeur historique et du caractère éminemment précieux des antiquités qu’il renferme, notamment des mosaïques reflétant le mode de vie qui caractérisait la région dans les temps anciens ».

Le directeur de la culture et des arts de la wilaya de Sétif a indiqué, à ce propos, que des travaux ont été entamés et se poursuivent sans discontinuer, en coordination avec l’association « Adsava » de la commune de Hammam Guergour, en vue de valoriser ce site archéologique et de minimiser les dégâts qui l’ont affecté et ce, en coordination avec de nombreux secteurs, tels que la conservation des forêts, qui s’emploie actuellement à couper les racines des arbres qui se sont développées sous terre et endommagé le sol sur lequel reposent ces thermes également affectés par les eaux thermales souterraines qui en ont « grignoté » plusieurs parties .

Il s’agit-là d’actions parfois très compliquées au regard du relief difficile et de la nature extrêmement accidentée de cette région montagneuse.

La direction de la culture et des arts « s’emploie aussi, à l’heure actuelle, à l’élaboration d’une fiche technique de ces thermes romains, par un bureau d’études spécialisé, afin de finaliser un dossier en vue du classement de ce site, ce qui contribuera à le sauver », a ajouté M. Amer, soulignant que « l’éminence du rôle des chercheurs, des étudiants et de toutes les associations pour atteindre cet objectif ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *