01/03/2024
ACTUALITENATIONAL

Un chantier de  grande envergure de réformes économiques lancé

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé lundi que l’Algérie avait fait face à de multiples enjeux, difficiles et complexes à la fois, qui ont été relevés avec une volonté forte et sincère afin de rattraper les situations socio-économiques difficiles accumulées, mais aussi pour construire une économie efficace et compétitive, tout en œuvrant à améliorer la vie sociale en réponse aux aspirations du peuple algérien.

Dans une allocution adressée aux participants au séminaire international sur les «acquis sociaux à enjeux économiques», organisé au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif Rahal, et prononcée par le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, le Président Tebboune a indiqué que l’Algérie «a lancé un chantier de grande envergure de réformes économiques en vue de diversifier l’économie nationale, libérer l’esprit d’initiative et améliorer le climat des affaires et de l’investissement».

Ces réformes, dira-t-il, ont été couronnées par une révision globale du système juridique de l’investissement dans le cadre d’une approche basée sur la transparence, la lutte contre la bureaucratie et l’égalité entre les opérateurs économiques, outre l’adoption d’un nouveau modèle pour l’octroi et la gestion du foncier économique destiné à l’investissement

Le Président Tebboune a évoqué, en outre, la «révision de la loi monétaire et bancaire pour l’adapter aux évolutions de l’environnement bancaire, dans le cadre d’un plan global de réforme du secteur financier et bancaire, à travers notamment la diversification des sources de financement, la densification du réseau bancaire, l’amélioration de l’inclusion financière, et la promotion de la gouvernance des institutions financières à l’étranger, particulièrement sur le marché africain, dans le but d’accompagner la dynamique imprimant les échanges commerciaux au niveau continental».

Il a cité également «la mise en place de nombre de mécanismes institutionnels pour encourager l’innovation et l’entrepreneuriat afin de permettre aux porteurs de projets de créer des entreprises productrices, notamment en matière de startups, outre le développement d’un système d’appui aux petites et très petites entreprises, d’autant que ces dernières soutiennent particulièrement les femmes rurales et les femmes au foyer».

Le président de la République a abordé «l’attention particulière accordée à la politique d’emploi, à travers le lancement d’une vaste opération pour mettre en service des centaines des projets en suspens, ce qui a permis la création de dizaines de milliers d’emplois, en sus de la création d’une allocation pour les primo demandeurs d’emploi afin de leur assurer un accompagnement lors de la recherche d’un poste de travail dans des conditions préservant leur dignité, parallèlement à l’accélération du rythme d’intégration des bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes».

Ces procédures «ont permis d’améliorer la performance des principaux indicateurs de l’économie nationale, de réduire sa dépendance aux hydrocarbures, d’ouvrir de grandes opportunités aux opérateurs économiques et aux porteurs de projets afin de développer leurs activités, et contribuer à la création de la richesse et à l’amélioration des taux de développement», souligné le Président Tebboune

Renforcement des acquis sociaux du citoyen

Concernant le renforcement des acquis sociaux du citoyen, le chef de l’Etat a noté qu’un programme ambitieux a été lancé à cet effet. Des efforts ont été déployés par l’Etat pour ancrer le caractère social de l’Etat algérien, principe immuable consacré par la Proclamation du 1er Novembre qui a jeté les bases de la politique de protection sociale reposant sur le principe de la justice et de l’égalité des chances.

Il a ajouté, dans ce cadre, que «les politiques publiques ont été orientées, ces dernières années, vers le soutien du pouvoir d’achat du citoyen à travers la valorisation des salaires au profit de plus de 2,8 millions de fonctionnaires et d’agents contractuels, le renforcement de la justice fiscale et la garantie de la couverture des besoins de base, notamment pour les catégories vulnérables, outre le renforcement des différents programmes d’aide sociale, dont la valorisation des pensions destinées aux personnes aux besoins spécifiques et aux personnes nécessiteuses, et l’amélioration de la performance du Fonds de pension alimentaire au profit des femmes divorcées ayant la garde des enfants». Dans le même sillage, le Président Tebboune a mis en avant «les efforts considérables consentis en matière de transferts sociaux, qui ont représenté 18,45 % du budget général de l’Etat au titre de l’exercice 2023 pour faire face aux défis induits par la hausse des prix des produits de base sur les marchés internationaux et éviter son impact sur le niveau de vie des citoyens».

Synthèse Sirine R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *