01/03/2024
ACTUALITEINDUSTRIE

Attribution du foncier industriel: Les explications du ministre de l’industrie

Le ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique, Ali Aoun, s’est exprimé, dimanche, depuis la wilaya de Bordj Bou Arreridj, sur les opérations d’attribution du foncier industriel.

En effet, le ministre a tenu à rappeler que loi fixant les conditions d’octroi du foncier économique destiné à l’investissement a accordé d’une manière exclusive cette opération à l’Agence algérienne pour la promotion de l’investissement (AAPI).

« Ni un ministre ni un chef d’exécutif de wilaya ne sont en mesure d’attribuer des lots de foncier industriel. La prérogative est dévolue exclusivement à l’Agence algérienne de promotion des investissements (AAPI), à travers son guichet unique dédié aux grands projets sur financement national ou étranger» souligne-t-il. Le même responsable a appelé les responsables de l’AAPI à accélérer le processus de traitement des dossiers et des demandes d’investissement.

Il a précisé que l’attribution est sous forme d’une concession pour une durée de 33 ans, pouvant être transformée, à terme, en dotation définitive, suivant un cahier de charge défini par la règlementation en vigueur, selon « des orientations stratégiques et de leur impact dans le domaine du développement économique et social ». Le ministre a précisé que l’octroi de terrains, destinés à recevoir des projets à caractère commercial, est soumis à des conditions et modalités particulières. L’investisseur est astreint à réaliser son projet dans des délais précis, sans changer sa nature. Il a soutenu, en outre, que l’AAPI peut exercer, au nom de l’Etat, le droit de préemption sur les biens immobiliers cédés par le bénéficiaire du bien économique. Il en est de même pour tout autre bien immobilier appartenant à une personne physique ou morale.

Par ailleurs, le ministre a mis en exergue les potentialités industrielles de la wilaya de Bordj Bou Arreridj. « La wilaya de Bordj Bou Arreridj est une wilaya à vocation industrielle par excellence car elle compte un grand nombre d’industries et sa contribution à la production industrielle atteint les 45 % », indique-t-il. Dans le même ordre d’idée, le ministre a rappelé que la wilaya de Bordj Bou Arreridj est la Silicon Valley d’ Algérie, car elle compte un grand nombre d’industries électroniques et électroménagers. Il a appelé tous les acteurs économiques à se réunir et à discuter des moyens de développer et d’améliorer le secteur industriel, notant : «Je demande à chacun de discuter de ce que nous pouvons apporter à la wilaya pour qu’il y ait un nouveau saut qualitatif selon  les directives du Président de la République, qui a ordonné leur mise en œuvre rapide dans l’intérêt de l’économie du pays et pour répondre aux besoins quotidiens des citoyens».

Synthèse S R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *