25/05/2024
REGIONS

Intelligence artificielle et sciences humaines: Bordj Bou Arreridj terre d’un forum international

L’université Mohamed El Bachir El Ibrahimi de Bordj Bou Arreridj a accueilli la sixième édition du forum international sur la transformation numérique et les applications de l’Intelligence Artificielle (IA) dans les sciences humaines et sociales, organisé par la faculté des lettres et des langues.

L’événement a réuni un panel de professeurs et de chercheurs algériens et étrangers, provenant de la Tunisie, la Libye, l’Égypte, la Palestine, l’Irak, le Liban, la Turquie et les États-Unis.

Les intervenants ont exploré les liens entre les sciences humaines et sociales et les technologies numériques contemporaines. Ils ont souligné que l’IA reflète l’évolution de la recherche et constitue une exploration des nouveaux outils résultant des progrès scientifiques et des changements culturels. Cette évolution impacte les chercheurs, les poussant à s’adapter aux nouvelles normes qui transforment les anciens paradigmes scientifiques au sein des sciences humaines et sociales, a-t-on indiqué.

Le président du forum, Dr. Abdallah Bensafya, a expliqué que l’événement a soulevé un ensemble de questions, notamment sous la forme de sujets « jeunes ». Ces questions comprenaient une définition des concepts de l’IA et de ses applications dans les sciences humaines et sociales, en particulier dans le domaine académique. Il a également évoqué l’aspect éthique et juridique soulevé par cette technologie, ainsi que son impact sur la créativité et les nouveaux textes. De son côté, le recteur de l’université de Bordj Bou Arreridj, BouazaBoudaryassa, a souligné, dans son intervention, l’importance pour l’université de s’inscrire dans cette évolution.

Il a invité les scientifiques et chercheurs à se concentrer sur un saut qualitatif dans ces domaines, en conformité avec les nouvelles orientations du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ainsi qu’avec le programme du président de la République. Il a souligné que l’université accorde désormais la priorité à la science et à la technologie, ainsi qu’à l’approche des sciences humaines et sociales en utilisant le principe de l’IA. Il considère cette démarche comme une étape importante pour que l’université devienne une institution d’excellence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *