03/03/2024
FINANCE

Le CPA veut consolider ses activités

Le crédit populaire d’Algérie (CPA) a donné, dimanche à partir de Bejaia, le coup d’envoi de sa campagne d’information inhérente à l’ouverture de son capital social prévue au mois de janvier en cours.

Les dirigeants du CPA ont expliqué aux hommes d’affaires de la région, les raisons et les objectifs de l’ouverture du capital de cette banque affirmant que l’opération vise à «capter de nouveaux capitaux pour les besoins financiers en assurant aux porteurs d’actifs de substantiels dividendes».

En effet, l’ambition de la banque d’attirer de nouveaux capitaux n’est pas due à une réduction des moyens du CPA, mais pour consolider ses activités, investir davantage, et renforcer son action à l’international. d’ailleurs, note-t-on, dans ce cadre que deux banques sont déjà ouvertes, l’une à Dakar au Sénégal et l’autre à Nouakchott en Mauritanie. «Nous sommes un établissement hautement performant», a déclaré le PDG de l’établissement, Ali Kadri, qui classe ainsi le CPA parmi les trois premières banques «en terme de total bilan, de  collecte des ressources et de financement de l’économie».
Il a précisé que le total bilan du CPA «a progressé continuellement passant de 1922 milliards de dinars à la fin 2017 à 3367 milliards de dinars à la fin 2022, soit une progression de 75,18 %». M. Kadri a ajouté que le CPA «excelle en matière de rapport produit national brut (PNB) par nombre d’agences, avec un montant de 441 millions de dinars par agence bancaire». «L’émission de nouvelles actions vise à offrir à la banque d’autres sources de financements par appel public à l’épargne (augmentation de capital, emprunts obligataires, etc.) et diversifier son actionnariat en associant notamment le secteur privé dans sa gouvernance», a-t-il dit.  M.Kadri entend également améliorer, par cette opération, la notoriété de la banque auprès de ses clients et des autres parties prenantes, d’autant qu’elle va désormais, entrer en bourse. Pour conduire à bon port cette opération, le CPA va mettre 60 millions d’actions avec un montant de l’offre, estimé à 137,9 milliards de dinars, avec un prix de cession établi à 2300 dinars l’action pour les nouveaux acquéreurs et 2100 dinars au profit des salariés du CPA qui vont bénéficier d’une décote de 461,41 dinars. La souscription va débuter le 30 janvier et s’achèvera le 28 février, a-t-on souligné. Cette opération intervient dans le cadre d’une démarche visant la réforme du système bancaire «appelé à stimuler l’investissement et le marché de l’emploi», expliquent les dirigeants du CPA.

Elle va être menée de paire avec la banque du développement local (BDL), «ces deux banques devant s’ériger en modèle pour les institutions financières en matière de prestations de qualité et d’efficacité», avait souligné, récemment, le président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune,
qui a fixé l’année 2024 comme celle de la réforme profonde du secteur bancaire.

Par Slimane T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *