28/05/2024
ACTUALITETIC

Meriem Benmouloud, Haut-commissaire à la numérisation: «Le Centre national des services numériques contribuera à renforcer la souveraineté numérique»

La Haut-commissaire à la numérisation, Meriem Benmouloud, a affirmé, lundi à Alger, que le Centre national algérien des services numériques « contribuera à renforcer la souveraineté numérique en Algérie et facilitera l’orientation progressive vers la réalisation de son autonomie technologique ».

Président une journée d’études sur l’importance du Centre national des services numériques, au Centre international de conférences (CIC) « Abdelatif Rahal » à Alger, Mme Benmouloud a souligné que le projet qui sera réalisé en partenariat avec le groupe chinois « Huawei », permettra « d’héberger les données nationales en territoire algérien », ce qui contribuera « à renforcer la souveraineté numérique de notre pays et facilitera l’orientation progressive vers la réalisation de notre autonomie technologique, à travers le renforcement de notre produit local ».

La réalisation de ce centre qui intervient « en application des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à atteindre une gouvernance numérique, en consécration des principes de transparence, d’égalité et de lutte contre la bureaucratie », permettra aussi de « rationaliser les dépenses publiques, créer un environnement favorable au renforcement de l’industrie numérique, relancer l’investissement dans ce domaine, et contribuer au renforcement du produit local ».

Grace au Centre, premier du genre en Algérie, et à travers la plateforme d’interopérabilité des systèmes de données qu’il assurera, « il sera possible d’échanger des informations et des données entre les différents secteurs et réaliser un portail numérique interactif unifié avec l’introduction, dans une première étape de 40 services publics, notamment au profit des citoyens », ajoute la responsable.

Dans le but d’améliorer « le transfert du savoir-faire en matière de réalisation de ce type de projets à haute technologie, le champ a été ouvert aux acteurs et partenaires économiques algériens impliqués dans la numérisation pour les associer à la réalisation de certains aspects et leur permettre de bénéficier de l’expertise internationale que ce projet leur offre », a-t-elle ajouté.

A cet égard, Mme Benmouloud a appelé les laboratoires de recherche universitaires et les propriétaires de petites entreprises actives dans ce domaine à « contribuer au développement des logiciels enregistrés sur le portail national dédié à l’hébergement des services numériques ».

A noter que les travaux de cette journée d’études ont été ouverts en présence du Conseiller auprès du président de la République, chargé des finances, des banques, du budget, des réserves de change, des marchés publics et des règlements internationaux, Mohamed Boukhari, du Conseiller du président de la République chargé de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de la Culture, Mohamed Seghir Saadaoui, ainsi que de membres du gouvernement, de représentants d’organismes nationaux et de représentants du groupe Huwaei Télécommunications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *