22/02/2024
ACTUALITEFINANCE

PLF2024, wilayas déléguées, Internet… Les décisions de Tebboune 

Plusieurs instructions ont été données au gouvernement par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, lors de la dernière réunion du Conseil des ministres.  D’abord, concernant l’élaboration de la loi de Finances 2024, il a été décidé de lui consacrer un conseil des ministres spécial pour débattre du PLF-2024 avec toute la précision requise, lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

Le chef de l’Etat a insisté devant l’Exécutif  sur la nécessité de donner la priorité aux projets à caractères stratégiques et de préserver le pouvoir d’achat des citoyens dans cette conjoncture mondiale de hausse des prix et d’extension du cercle de l’instabilité dans le monde. Ce projet de loi devant, ajoute-t-il, comporter toutes les décisions prises lors des réunions du Conseil des ministres, tant pour le volet social qu’économiques, outre la préservation de la souveraineté du pays  par le non recours à l’endettement.

Dans un autre registre, le Président Tebboune a donné comme instruction de suivre le projet de création de nouvelles wilayas déléguées dans les sud et les Hauts Plateaux, en attendant de créer dans une prochaine étape de nouvelles wilayas au nord du pays. Cela, a-t-il souligné, en prenant en compte les capacités financières du pays. A ce propos, le Président Tebboune a affirmé que la création de nouvelles wilayas déléguées avait pour objectif de « généraliser le développement local, créer des espaces économiques et alléger le fardeau qui pèse sur le citoyen », soulignant qu’il était impératif de «tenir compte des capacités et des potentialités de l’Etat à créer de nouvelles wilayas déléguées», ajoute la même source.

L’autre orientation présidentielle concerne l’amélioration de la qualité du débit internet afin de relever le niveau des services dans les secteurs vitaux, comme l’enseignement supérieur, l’éducation, les finances et les banques.

Dans le même registre, il a insisté sur la sécurisation du réseau de raccordement à l’internet, de prendre en compte la cyber-sécurité et de réfléchir à aller vers l’internet par satellite, chargeant le ministre du secteur de préparer un plan d’action global sur cette opération.

L’autre sujet abordé au cours de la réunion concerne le développement des filières de l’hydrogène vert et de l’électricité solaire. Tout en saluant l’orientation de l’université algérienne vers la création de spécialités dans le domaine de l’hydrogène vert, le chef de l’État a demandé l’élaboration d’une stratégie globale concernant cette filière et de renforcer les capacités du pays dans le domaine de l’énergie solaire. Le Président de la République a instruit «le Gouvernement à l’effet de mettre en exergue les efforts de l’Etat dans la préservation de l’écosystème et la protection de l’environnement, tout en intensifiant le travail à même de réaliser des résultats optimaux en la matière».

Concernant les grands projets de travaux publics, le conseil des ministres a donné son aval pour le parachèvement des pénétrantes autoroutières devant relier les wilayas de Tizi Ouzou et Mascara à l’autoroute Est-Ouest.

Les travaux des deux projets de pénétrantes autoroutières de Mascara et de Tizi-Ouzou ont été lancés en 2014. Neuf ans après, les deux infrastructures routières n’ont pas été achevées.

La pénétrante autoroutière de Mascara s’étend sur une distance de 43 km. Le projet a nécessité un investissement de 37 milliards DA. Le projet comprend 31 ouvrages d’art et 9 viaducs dont un d’une longueur de 1.910 mètres, situés entre les communes d’El Keurt et Hacine outre 4 échangeurs au niveau des communes d’El Keurt, Hacine et Sig. Le taux d’avancement des travaux a atteint 88%, avait indiqué en décembre 2021, le directeur général de l’Algérienne des autoroutes, Khaldi Mohamed.

Le projet divisé en deux lots a été attribué en avril 2014 au groupement sino-algérien GPAM composé de Shan Dong Luqioad, SNC Mezoughi, SEROR et SNTP pour le lot 1 de 18 km et au groupement espano-algérien composé de CHM infraestructuras, Levantinas Ingenieria y Construccion (LIC), ETP Benzamia et SARL Irrigout pour le lot 2 de 25 km, et un délai de 24 mois. Les travaux ont été officiellement lancés le 20 septembre 2014.

Pour le projet de la pénétrante autoroutière de Tizi-Ouzou, il avait été attribué au groupement algéro-turc composé de Özgün , Nurol et ENGOA en avril 2013 pour un montant 55,96 milliards de dinars et un délai de 36 mois. La première pierre du projet a été posée le 16 juillet 2013.

Cette autoroute longue de 48 km traverse les wilayas de Bouira et de Tizi Ouzou avec 21 viaducs et deux tunnels de 950 m et 710 m traversant respectivement les communes de Draâ El Mizan et Aït Yahia Moussa. Cette pénétrante compte aussi 25 km de routes secondaires, 7 échangeurs, 37 ouvrages d’art (dont les 21 viaducs) dont 16 de ces viaducs situés sur la partie prévue dans la Wilaya de Tizi Ouzou.

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *