01/03/2024
FOIRE/SALON

Premier « Pfizer HospitalSummit»: Participation de plus de 200 Experts et spécialistes

A l’occasion de la semaine mondiale de sensibilisation à la résistance aux antimicrobiens ( RAM ), qui se tient chaque année du 18 au 24 Novembre1,Pfizer Pharm Algérie SPA a organisé cette semaine à Alger le premier “Pfizer HospitalSummit”.

Cette journée scientifique,qui se veut une plateforme d’échange et de partage, a permis de rassembler plus de 200 spécialistes des différentes régions du pays entre réanimateurs, infectiologues, hématologues et pharmaciens, avec l’objectif de partager leurs expériences et pratiques respectives, dans la gestion des résistances anti microbiennes, les infections fongiques ainsi que les douleurs post-opératoires.

En 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que la résistance aux antimicrobiens était l’une des 10 principales menaces mondiales pour la santé publique auxquelles l’humanité est confrontée. L’antibiorésistance,est une problématique d’actualité à laquelle fait face notre système de santé ainsi que les systèmes de santé à travers le monde, et pour laquelle Pfizer s’investit afin d’apporter les solutions les plus innovantes pour améliorer la vie des patients,ainsi qu’en mettant en place des programmes en totale collaboration avec les parties prenantes locales, tel que «AntimicrobialStewardship (AMS)», un programme sous l’égide de l’OMS et qui vise à améliorer la gestion des produits anti-microbiens.

A ce sujet, Madame Faiza Tifour, Présidente Directrice Générale de Pfizer Pharm Algérie SPA, a déclaré : «Dans le contexte des avancées constantes des défis liés à la résistance aux antimicrobiens, l’urgence de trouver des solutions novatrices pour contenir la propagation des maladies infectieuses et de la résistance aux antimicrobiens est plus cruciale que jamais».

Chez Pfizer,nous sommes résolument engagés à poursuivre une approche multidimensionnelle et factuelle à la bonne gestion et à l’utilisation responsable des anti-infectieux dans les établissements de santé.2 Ces efforts se traduisent par le renforcement des systèmes de santé, la surveillance et la prévention des infections, y compris la vaccination, l’utilisation d’outils innovants, le diagnostic, l’éducation thérapeutique, la recherche ainsi que l’équité en matière de santé.

La résistance aux antimicrobiens (RAM):

La RAM est largement reconnue comme l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale. Elle peut toucher n’importe quel individu, indépendamment de son âge ou de son pays.3 Ce sont 1,27 million de décès par an qui découlent directement de la RAM, et presque 5 millions de décès par an qui y sont liés4. En l’absence d’action par les gouvernements, les industries, et les sociétés, la RAM pourrait causer 10 millions de décès dans le monde chaque année d’ici 2050 – un chiffre plus important que celui lié au cancer actuellement5.

La RAM représente actuellement l’un des plus grands risques pour la santé mondiale, mais il faut sensibiliser encore davantage le public à ce problème de santé critique6. Le coût de la RAM dans l’économie est considérable. En plus de causer la mort et l’invalidité, elle entraîne des hospitalisations plus longues en raison de maladies prolongées, la nécessité de médicaments plus onéreux, et des défis financiers pour les patients impactés.

Les gouvernements, l’industrie pharmaceutique et les acteurs de la santé publique doivent travailler de concert afin de prendre et soutenir des mesures permettant l’innovation continue dans le développement de nouveaux antibiotiques et vaccins visant à ralentir la propagation de la RAM.6En parallèle, quand le programme AMS (AntimicrobialStewardship) est conduit dans les pays, il ressort que 28% de réduction de la consommation d’antibiotiques a été observée par suite de sa mise en place. Aussi, plus de 40% des coûts directs des antibiotiques peuvent être économisés grâce à un programme AMS efficace.

Chez Pfizer, nous sommes à la recherche constante du progrès et faisons tout ce que nous pouvons pour surmonter les obstacles spécifiques découlant de la RAM, qu’ils soient de nature scientifique, économique, sanitaire ou environnementale, et ce en capitalisant sur notre expertise et nos capacités à partager des solutions avec nos partenaires du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *