21/02/2024
ACTUALITEAGRICULTURE/PÊCHE

Renforcement de la protection sociale des pécheurs

Séance de travail entre le ministre du Travail et celui de la Pêche

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb, et le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Ahmed Badani ont tenu mardi une séance de travail, consacrée au dossier de la prise en charge de la protection sociale des professionnels de la pêche.

Selon un communiqué du ministère du Travail, les deux parties ont évoqué lors de cette réunion « les moyens de reconstitution et d’installation de la commission nationale mixte chargée du suivi de la mise en œuvre des dispositions de la convention-cadre de coopération en matière de renforcement de la protection sociale et de la promotion des micro-entreprises, conclue entre les deux ministères en juillet 2020 ».

« En application des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, un projet de dispositif a été élaboré visant à indemniser les professionnels de la pêche pendant la période de fermeture de la pêche en raison des intempéries ou du repos biologique et ce, à travers la prise en charge des dépenses de ces indemnisation dans le cadre du budget l’Etat », a indiqué M. Bentaleb dans son intervention.

Et de préciser que ce dispositif « permettra d’aider cette catégorie en accordant une indemnisation non soumise aux cotisations de sécurité sociale », avec « la prise en compte des périodes concernées dans le calcul de la retraite ».

A cet égard, le ministre a affirmé que le secteur de la sécurité sociale a établi une « réglementation spécifique » pour les professionnels de la pêche, permettant l’application d’un « taux de cotisation réduit contre un accès à toutes les prestations, de même, que pour les travailleurs salariés ».

De son côté, M. Badani a rappelé l’augmentation du nombre de professionnels de la pêche bénéficiaires de la protection sociale, passant de « 27.000 adhérents en 2020 à plus de 35.000 à la fin de l’année 2022 ».

Le ministre a ajouté que cette réunion témoignait de la « volonté forte » de poursuivre « la coordination et la concertation communes en vue de répondre aux aspirations des professionnels de la pêche et de l’aquaculture, permettant, ainsi, l’établissement d’un système spécifique de protection sociale pour les professionnels de la pêche », conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *