21/02/2024
ACTUALITENATIONAL

292 823 placements effectués par l’ANEM en 10 mois

84% des emplois créés par le privé

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb a dévoilé, samedi à Alger, devant les directeurs de wilayas et les chefs des services d’emploi réunis au Centre familial de la Cnas à Alger, des chiffres concernant le marché de l’emploi. Il a affirmé que pas moins de 292 823 placements ont été effectués, durant les 10 premiers mois de 2023, dans le secteur économique, dont 30 407 dans les wilayas du sud.

Par Sirine R

Il a affirmé que 84% des placements effectués étaient dans le secteur économique privé. C’est un bon signe pour le marché de l’emploi qui devrait poursuivre cette lancée durant les prochains mois, notamment avec le démarrage des projets inscrits à l’Agence algérienne de la promotion des investissements (AAPI), au nombre de plus de 4000 à fin octobre dernier. Il est prévu la création de 102 000 nouveaux emplois.

Concernant le nombre des attributaires de l’allocation chômage, il avoisine les 2 millions à la fin du mois d’octobre. « Le nombre de bénéficiaires arrêté au mois d’octobre dernier est de l’ordre de 1.985.186 jeunes. Parmi ces bénéficiaires 3375 sont en situations d’handicapes, 620 personnes ayant achevé l’exécution de leur peine » a-t-il souligné.

Depuis la mise en exécution de la mesure instiguée par le président de la République en 2022,  279 787 de ces primo demandeurs d’emploi ont bénéficié d’une offre d’emploi et 28.659 autres ont bénéficié de postes d’emplois.

Afin de conférer de la transparence aux recrutements dans les institutions et administrations publiques dans les wilayas, une Circulaire interministérielle a été émise, en 2022, sur les procédures spéciales de sélection et d’emploi de la main-d’œuvre dans le Sud » a rappelé le ministre.

Il a affirmé, en outre, que jusqu’au 20 novembre dernier, 322 702 travailleurs ont été régularisés dans le secteur public, soit 99,11 % des dossiers y afférents ont été finalisés. 46.659 travailleurs ont été intégrés, à titre permanent, dans des entreprises du secteur économique.

« Les résultats enregistrés au cours des trois dernières années ont montré une nette amélioration de la mise en œuvre du dispositif d’emploi, grâce à sa modernisation, la mobilisation des ressources humaines et financières nécessaires et la mise à niveau des outils de gestion », a relevé Fayçal Bentaleb, en appelant les DG des agences d’emploi à redoubler d’efforts pour l’amélioration du service public et une meilleure gestion de la ressource humaine.

Le ministre de tutelle a annoncé la création prochaine d’une nouvelle plateforme numérique dédiée aux demandeurs d’emploi. Elle vise à rapprocher les demandeurs d’emploi, les établissements de formation et les grandes entreprises » a-t-il soutenu.

Ce regroupement des responsables des services en charge de l’emploi, au niveau local, organisé sous le slogan «La digitalisation du secteur de l’emploi au service du développement» a permis, par ailleurs, de passer en revue les différentes réalisations enregistrées dans ce domaine. Le ministre a tenu à rappeler à ce propos «les décisions révolutionnaires prises par le président de la République visant à promouvoir l’emploi et à renforcer le pouvoir d’achat des différentes couches de la société», notamment celles relatives à l’intégration des bénéficiaires des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et sociale et à la mise en place d’une allocation pour les demandeurs d’emploi pour la première fois.

Il a souligné qu’en matière de digitalisation, son département s’est conformé aux engagements du président de la République, notamment les engagements n°25, 42 et 44, et a mis en service 102 solutions numériques sur son portail électronique, dont 86 ont été inclus dans le portail électronique du gouvernemental. Aussi, a-t-il précisé,  «l’Agence nationale de l’emploi a développé 37 services électroniques, parmi lesquels une plateforme interactive d’allocations Minha, qui a permis de contrôler et d’épurer les listes des bénéficiaires du système d’allocation chômage et de les gérer de manière pérenne depuis février 2022». Bentaleb a annoncé, à cet égard, que le secteur compte lancer dans les prochains jours un nouveau service qui permettra de rapprocher et d’adapter les acquis de la formation aux besoins du marché du travail. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *