21/02/2024
NATIONALACTUALITE

Déclaration de politique générale: Les députés saluent la série de mesures prises en faveur des jeunes

Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN), ont salué, samedi, la série de mesures prises en faveur des jeunes, en tant que moyens à même de renforcer la cohésion nationale en vue de faire face aux défis internes et externes.

Lors d’une séance plénière consacrée au débat de la déclaration de politique générale du Gouvernement, présidée par le président de l’APN, M. Brahim Boughali, en présence du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, et des membres du Gouvernement, plusieurs députés ont axé leurs interventions sur l’investissement dans la ressource humaine. Le député du Front El Moustakbal, Sofiane Seddiki, a salué la série de mesures prises au profit des jeunes, comme l’allocation chômage et le recrutement des diplômés de magistère et de doctorat qui constituent l’élite de la société, citant « l’intérêt croissant voué aux jeunes ». Il a préconisé, néanmoins, de « faire suivre ces décisions de nouvelles mesures », un avis appuyé par plusieurs autres députés, à l’image de Ahmed Benaïssa, du parti du Front de libération nationale (FLN), qui a plaidé pour l’ouverture de nouveaux postes budgétaires au profit de cette catégorie, en application du « principe d’égalité des chances ».

De son côté, la députée du Front El Moustakbal, Sabrina Ahmed Malek, a appelé à l’ouverture de postes d’emploi dans plusieurs domaines, notamment au profit des médecins diplômés. Amar Sahraoui, du parti La voix du peuple, a estimé nécessaire de « consentir davantage d’efforts pour clore le dossier du chômage ». Les députés ont salué, en outre, la politique visant à préserver le caractère social de l’Etat, à l’image de Sofiane Faid qui s’est félicité du « développement enregistré » dans ce domaine, estimant que pour « évaluer la performance du Gouvernement il faut tenir compte de la conjoncture nationale et internationale émaillées de plusieurs crises ».

Dans le même sillage, le député Abdelbasset Gharbi (Mouvement El Bina), a estimé que « le parachèvement du processus de numérisation des différents secteurs, notamment de l’administration, est susceptible de barrer la route aux tentatives de corruption ». Dans le cadre du renforcement du front interne, il a salué « les efforts du ministère des Moudjahidine visant à consolider la mémoire nationale et les principes de la Proclamation du 1er Novembre ».  Le dossier de la communauté nationale établie à l’étranger a été également évoqué par les députés. Dans ce cadre, le député Fares Rahmani (Indépendants), a appelé à « l’organisation de réunions périodiques avec la communauté pour écouter ses préoccupations d’une part, et examiner les mécanismes de coopération avec cette catégorie. Il a, également, appelé à examiner l’équivalence des diplômes d’enseignement supérieur pour certaines catégories, ainsi que la réduction du prix des billets de voyage pour faciliter les déplacements ».

De son côté, le représentant du  Mouvement de la société pour la paix (MSP), Ibrahim Dekhinat, a appelé à « accordé davantage d’importance aux membres de la communauté pour pouvoir investir dans leurs compétences et leur permettre de contribuer au développement national ». Sur fond de l’agression sioniste continue contre la bande de Gaza, les députés ont réitéré la position ferme de l’Algérie en faveur du peuple palestinien, tenant la communauté internationale pour responsable de l’agression commise contre les Palestiniens par l’occupant sioniste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *