25/05/2024
ACTUALITENATIONAL

L’Algérie convoque une réunion du Conseil de sécurité sur la décision de la CIJ

L’Algérie a convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies, pour mercredi prochain, afin de conférer un caractère obligatoire à la décision de la Cour internationale de justice (CIJ), concernant les mesures conservatoires imposées à l’occupation sioniste pour ses attaques contre le peuple palestinien dans la bande de Ghaza, et ce dans le cadre de la mise en œuvre des hautes instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Dès qu’elle a reçu ces instructions, la mission de l’Algérie à New York a entamé d’intenses consultations en vue de préparer la réunion du Conseil de sécurité concernant la décision de la CIJ. Une réunion restreinte a été tenue à la mission algérienne, en présence du représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, ainsi que des représentants de la Palestine et de l’Afrique du Sud.

A l’issue de cette réunion, le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies, Amar Bendjama, a participé à une réunion d’urgence du Groupe arabe à New York, consacrée à l’examen des mesures pratiques nécessaires à prendre suite à la décision de la CIJ.

Lors de cette réunion, l’ambassadeur Bendjama a informé ses homologues du Groupe arabe de l’intention de l’Algérie de convoquer, pour mercredi prochain, une réunion du Conseil de sécurité sur ce sujet.

A cet égard, les ambassadeurs arabes ont exprimé leur appréciation des efforts incessants de l’Algérie pour défendre la cause palestinienne, notamment au sein du Conseil de sécurité, faisant part de leur plein soutien à la proposition de l’Algérie portant tenue de cette réunion. Il a, également, été décidé de soumettre un projet de résolution au Conseil de sécurité à la lumière des développements provenant de La Haye.

Le diplomate algérien poursuit ses consultations avec de nombreux représentants d’Etats, en particulier ceux membres du Conseil de sécurité, afin d’assurer une préparation optimale de cette réunion qui constituera la première pierre d’une série de mesures ultérieures visant à mettre fin aux pratiques de l’occupant sioniste qui se croit, à tort, intouchable et inexpugnable.

La Cour internationale de justice (CIJ) avait ordonné, vendredi, à l’occupant sioniste de prendre toutes les mesures en son pouvoir pour empêcher des actes de génocide contre les Palestiniens et améliorer la situation humanitaire dans la bande de Ghaza.

La décision a été rendue lors d’une audience tenue par la CIJ à La Haye (Pays-Bas), au sujet de la demande de l’Afrique du Sud de prendre des mesures conservatoires dans le cadre de la saisine déposée contre l’entité occupante pour « actes de génocide ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *