22/02/2024
ACTUALITEAGRICULTURE/PÊCHE

Importation de bateaux d’occasion de pêche en haute mer

L’importation de bateaux d’occasion de pêche en haute  mer de moins cinq ans sera bientôt autorisée. Le gouvernement a examiné, samedi, lors d’une réunion présidée par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, les procédures ayant trait au dédouanement des navires de pêche de moins de cinq (5) ans pour utilisation en haute mer. 

À travers cette mesure le gouvernement encourage la pêche en haute  mer afin d’augmenter la production nationale et de répondre à la forte demande en matière de produits halieutiques. Ainsi, cette mesure qui a été prise en avril 2023 par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors d’une réunion du Conseil de ministre, permettra aux professionnels de la pêche d’acquérir des bateaux d’occasion à des prix compétitifs et de renforcer la flotte nationale maritime de pêche. Actuellement, l’Algérie dispose, dans le domaine de la pêche et de la production halieutiques, de 5.800 navires de diverses dimensions. Mais en  matière de pêche en haute mer, le pays ne dispose que de 31 bateaux spécialisés et équipés pour la pêche au thon.

Pour l’année en cours, le ministère de la Pêche ambitionne d’atteindre 135.000 tonnes de production halieutique en 2024. Dans le détail, près de 15.000 tonnes dans le cadre de l’aquaculture et de 120.000 tonnes dans le cadre de la pêche, avait indiqué le ministre de Ahmed Badani, en rappelant que la production totale (pêche, aquaculture et pêche au thon rouge) enregistrée en 2023 (jusqu’à novembre) était de 112.000 tonnes. Le ministre a passé en revue les quantités de production prévues dans la stratégie du secteur à l’horizon 2030, notamment l’objectif de 100.000 tonnes/an dans l’aquaculture, dont 40.000 tonnes/an dans l’aquaculture marine et 60.000 tonnes/an dans l’aquaculture d’eau douce.

S’agissant de la pêche, le ministère a tracé des objectifs de 140.000 tonnes/an, dont 100.000 tonnes/an dans le cadre de la pêche côtière et au large, de 31.000 tonnes/an dans le cadre de la pêche au titre d’un accord avec la Mauritanie, et de 9.000 tonnes/an dans le cadre de la pêche en haute mer (eaux internationales).

Concernant l’approvisionnement du marché en produits de base, le gouvernement a examiné les mesures prises dans ce cadre. « Le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, a présidé, ce jour, 27 janvier 2024, une réunion du Gouvernement consacrée à la présentation de communications sectorielles relatives au suivi de la mise en œuvre des directives de Monsieur le Président de la République concernant les mesures et dispositions prises dans le cadre de l’approvisionnement et la régulation du marché en produits de base», lit-on dans un communiqué des services du Premier ministère.

Le Gouvernement a également entendu une communication sur la révision et l’enrichissement du contenu du statut particulier et du régime indemnitaire du corps des Imams à l’instar des statuts et régimes indemnitaires des corps relevant de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la santé ordonnés par Monsieur le Président de la République lors du Conseil des ministre du 24 décembre 2023, devant être tranchés durant le mois de février prochain.

Le Gouvernement a également examiné un nombre de projets de textes exécutifs relatifs à l’organisation du contrôle technique des véhicules automobiles visant à réduire les accidents de la route.

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *