03/03/2024
ACTUALITEENERGIE

L’innovation, l’autre cheval de bataille de Sonatrach

Le groupe Sonatrach accord un intérêt particulier pour développer ses activités, en recourant à des solutions et inventions algériennes. Cela passe, selon son premier manger, par l’exploitation des compétences nationales. C’est en ce sens, que le Département Recherche et Développement joue son rôle et tisse des relations avec les structures universitaires. A ce jour, une vingtaine de brevets d’invention, a fait savoir, à Oran, le PDG de ce même groupe.

En effet Sonatrach se dit entreprise citoyenne et pleinement engagée dans l’œuvre édificatrice de la nouvelle Algérie, compte prendre une part active, et carrément essentielle. Et cela passe par une plus  grande maitrise de la Recherche et Développement.

Aussi, pas moins de 50 projets de recherche scientifique et du développement technologique ont été lancés en  2022,  dans le cadre du partenariat avec des établissements universitaires et des centres de recherche à travers le pays.

Une politique qui a porté ses fruits, puisque selon les propos du premier responsable de Sonatrach, lors de l’ouverture d’un workshop de deux jours organisé par Sonatrach sur la recherche et le développement, celui-ci a souligné l’importance d’industrialiser ces solutions et de les déployer sur le terrain. «Certains résultats de ces recherches ont été publiés, ce qui est en mesure d’impacter la production»,

Ces brevets d’invention concernent principalement des dispositifs et de semi-pilotes qui répondent aux problématiques industrielles en amont dans la chaîne pétrolière de transport, le traitement des gaz et des eaux, et le déploiement des solutions concernant la protection de l’environnement. Il faut souligner que ces brevets d’invention résultent de travaux générés en interne ou en collaboration avec des universités. Ce workshop a été une occasion pour honorer un agent de Sonatrach figurant dans le top 2 % des meilleurs contributeurs dans la recherche et le développement dans le monde, en l’occurrence l’ingénieur Menad Nait Amar, qui détient plusieurs prix internationaux et des publications dans de prestigieuses revues spécialisées. Reste que dans la recherche et le développement de Sonatrach s’illustre aussi par la maitrise du dessalement de l’eau de mer. Au point ou ce groupe se dit prêt à exporter son expérience. Le Président directeur général (PDG) de ce Groupe, affirme que « Sonatrach a acquis une expérience suffisante en matière de dessalement d’eau de mer et dispose de compétences dans la réalisation et la gestion de ces stations».

Il a déclaré que Sonatrach est, aujourd’hui, présente dans diverses parties du monde et qu’elle est en mesure de réceptionner des projets pour la réalisation et l’exploitation des stations de dessalement d’eau de mer partout où l’occasion se présente.

Concernant l’avancement des travaux de réalisation de la station de dessalement d’eau de mer à Cap Blanc, le PDG du Groupe Sonatrach a souligné qu’il était très satisfait de l’avancement des travaux, surtout que le projet est réalisé à 100 pour cent par des compétences algériennes. Le même responsable a indiqué que Sonatrach « s’engage à réaliser les cinq stations de dessalement d’eau de mer décidées par le programme d’urgence du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, afin de fournir de l’eau potable dans les délais impartis et selon les normes internationales ».

Concernant l’intégration, il a fait savoir que « la réalisation et la gestion sont algériennes et que les équipements sont importés », signalant que « le taux d’intégration concernant les équipements se fera de manière progressive ». M. Hachichi a également indiqué que le projet entrera dans une étape importante, à savoir l’installation des équipements, donnant des instructions pour veiller à leur réception et leur installation dans les délais impartis. Il a souligné la nécessité de commencer, dès maintenant, à réfléchir à la préparation des équipes techniques qui exploiteront la station, ajoutant qu’une formation proactive permettra le fonctionnement efficace de la station.

Par Réda Hadi/Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *