21/02/2024
NATIONAL

Lutte contre la corruption: Installation de la commission du Réseau algérien de transparence « Narakom »

La commission du Réseau algérien de transparence « Narakom », lancé en octobre denier, a été installée mardi à Alger, sous la supervision de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption.

Dans une allocution à cette occasion, la présidente de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, Mme Salima Mousserati a indiqué que cette démarche « intervient en consolidation du rôle de la société civile dans la prévention et la lutte contre la corruption pour la réalisation des objectifs escomptés et le renforcement des valeurs de citoyenneté, conformément à ce que prévoit la Constitution de 2020 pour l’édification de l’Algérie nouvelle ».

La même responsable a rappelé la loi fixant l’organisation de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption qui prévoit la création d’un réseau interactif visant à associer la société civile, unifier et promouvoir ses activités en matière de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption.

Selon Mme Mousserati, le Réseau « Narakom » est « un mécanisme créé en vertu des références juridiques pour renforcer la démocratie participative et atteindre les plus hauts niveaux d’efficacité dans la gestion des affaires publiques », ajoutant qu’associer la société civile à cette démarche constitue « un défi et se veut un des nombreux mécanismes visant à réaliser le développement escompté ». De son côté, le directeur de la coopération internationale à l’autorité, Abdellatif Benaïda, a indiqué que le Réseau « Narakom » est « une alliance entre les acteurs de la société civile et l’autorité et vise à suivre la mise en œuvre de la stratégie nationale de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, à inculquer la culture de signalement et à encourager la formation », ce qui est à même de renforcer le rôle de la société civile en la matière, a-t-il dit.

Par R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *