03/03/2024
ACTU

Ministère du Travail: «Les augmentations de salaires se poursuivront en 2024»

Le directeur de l’emploi au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, a pu mettre en lumière la stratégie du gouvernement en matière d’emploi sous les orientations du président de la République, toutes convergeant vers l’amélioration progressive et permanente du pouvoir d’achat des citoyens et de leurs conditions socioprofessionnelles.

Intervenant en cette journée internationale des Travailleurs, M. Mohamed Charaf Eddine Boudiaf, a d’abord rappelé les successives mesures prises par le chef de l’Etat, particulièrement celles en faveur des catégories de travailleurs, des retraités et des chômeurs. Sans omettre de citer la révision annuelle en permanence des pensions et allocations de retraites chaque 1er Mai, le passage, depuis juin 2020, du SNMG (Salaire national minimum garanti) de 18 000 dinars à 20 000 dinars, l’exonération de l’IRG (Impôt sur le revenu global) des salaires de moins de 30 000 dinars, la révision du point indiciaire et les successives augmentations des salaires qui se poursuivront au cours de l’année prochaine 2024.

Le représentant du ministère du Travail n’a pas omis de rappeler la décision, non moins importante,  du président de la République relative à l’instauration, pour la première fois en Algérie, de l’allocation chômage au profit des primo-demandeurs d’emplois et ayant touché quelque 1 929 000 bénéficiaires. Celle-ci, faut-il le rappeler, a également été revalorisée passant de 13 000 dinars à 15 000 dinars.

Invité au Forum de la radio, émission hebdomadaire de la chaine Une de la Radio Algérienne, le responsable a souligné que toutes ces mesures visent au soutien du pouvoir d’achat des citoyens, principe figurant dans les 54 engagements du président lors de sa candidature à la magistrature suprême. Ceci en précisant que l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) et le seul et unique organisme habilité à gérer le dossier, et ce, comme expliqué, en coordination avec les ministères de l’Intérieur et de la Solidarité.    

M. Boudiaf a tenu à rendre un vibrant hommage à tous les travailleurs ayant contribué à la mise en place de la plateforme numérique sans laquelle ce projet n’aurait pas pu voir le jour. Un outil consacrant notamment la transparence qui, en coordination avec les autres services et secteurs, permet aux efforts de l’Etat de ne bénéficier qu’aux seuls candidats répondant aux critères d’éligibilité.      

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *