21/02/2024
ACTUALITEENERGIE

Rencontre entre le ministre de l’Energie et hommes d’affaires américains: De grands projets de partenariat en perspective

La délégation d’hommes d’affaires Américains poursuit sa visite de prospection en Algérie. Après avoir été reçue respectivement par le ministre de l’Industrie et de la production pharmaceutique, Ali Aoun, et le directeur de l’Agence algérienne de la promotion de l’investissement (AAPI), Omar Rekkache, la délégation américaine composée de  représentants de plusieurs géants américains du secteur de l’énergie et des mines dont « Exxon Mobil », « Chevron », « Hecate Energy », « ARC Energy », « NESR », « REASOL », « Philippe Group Mining » et d’autres encore, a été reçue également par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab.

Par Sirine R

Selon le communiqué du ministère, les deux parties ont discuté, à l’occasion de cette rencontre, de l’état des relations de coopération entre les entreprises algériennes et américaines dans les domaines de l’énergie et des mines, et des perspectives de leur renforcement. Les deux parties ont également réitéré leur volonté d’intensifier la coopération en étudiant toutes les opportunités disponibles dans les domaines de l’énergie et des mines. Le ministre de l’Energie et des Mines a souligné, précise le communiqué, l’importance de la coopération et du partenariat stratégique liant les entreprises algériennes et américaines dans le domaine du pétrole et du gaz.

Arkab a également présenté aux géants américains la stratégie de développement du secteur basée sur le développement des investissements dans le but d’augmenter la production et la transformation du pétrole et du gaz. Il a, à l’occasion, présenté également les importantes opportunités d’investissement et de partenariat offertes par le secteur, notamment dans le domaine de l’exploration, du développement et de l’exploitation des hydrocarbures, ainsi que dans le domaine de la pétrochimie, de la numérisation, des solutions technologiques, de la réduction des émissions et de la réduction de l’empreinte carbone. Le ministre de l’énergie n’a pas manqué l’occasion d’exprimer le souhait de l’Algérie d’aboutir à des partenariats mutuellement bénéfiques et bénéficier des avantages offerts par la nouvelle loi sur les hydrocarbures.

Il a, dans ce sillage, réaffirmé la détermination des pouvoirs publics à accompagner, soutenir et apporter toutes facilités aux partenaires dans toutes les étapes de la mise en œuvre de ces investissements.

Un climat favorable aux investissements

En plus des énergies fossiles, les deux parties ont aussi discuté des grandes opportunités de coopération et d’investissement qui existent dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables et du développement de l’hydrogène, ainsi que dans le programme national de dessalement de l’eau de mer à court et moyen terme et dans l’industrie locale des équipements dans cette filière.

Le ministre a mis l’accent aussi sur la volonté de l’Algérie d’œuvrer davantage pour mieux valoriser son patrimoine minier, et ce tout en appelant les entreprises américaines à investir dans le secteur minier en Algérie et à établir des partenariats mutuellement bénéfiques avec les entreprises algériennes, tout en transférant les connaissances et la formation, notamment dans les domaines de la recherche, de l’exploration, de la valorisation des richesses minières et du développement du secteur minier en Algérie, plus particulièrement dans les terres rares.

Les hommes d’affaires américains, conduit par David WILHELM, ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité des relations existantes et au grand intérêt des entreprises américaines à investir, compte tenu de la présence d’un climat favorable aux investissements en Algérie. en effet, lors de cette rencontre, il a été convenu de tenir des réunions entre les deux parties afin d’approfondir les consultations et les pourparlers pour identifier des projets concrets, activer les opportunités disponibles et mettre en œuvre des partenariats d’investissement équilibrés et solides bénéficiant aux deux parties.

Sonatrach définit les domaines de coopération 

C’est dans ce cadre que le Groupe Sonatrach a organisé, mardi à Alger, en collaboration avec l’US-Algeria business council (USABC), une rencontre d’affaires avec une vingtaine de chefs d’entreprises américaines activant notamment dans le domaine de l’énergie, en vue de promouvoir  l’attractivité et les opportunités d’investissement qu’offre le secteur énergétique algérien, indique le groupe pétrolier dans un communiqué.

Cette rencontre, tenue au siège du Sonatrach et ouverte par le Pdg de Sonatrach Rachid Hachichi et David Wilhelm, président du Conseil d’administration de l’USABC, a été une occasion pour Sonatrach de « promouvoir l’attractivité et les opportunités d’investissement qu’offre le secteur énergétique algérien », en mettant l’accent sur « le rôle du partenariat comme étant un levier stratégique pour accompagner son développement », précise la même source.

De plus, trois (03) réunions thématiques simultanées ont été tenues lors de cette visite d’affaires et ont porté sur les opportunités de coopération sur toute la chaîne de valeurs des hydrocarbures, les services pétroliers et gaziers ainsi que le développement des énergies renouvelables et de l’hydrogène, indique encore Sonatrach.

Il est à rappeler que plusieurs investisseurs américains ont fait part, lundi à Alger, de leur intérêt à investir dans plusieurs secteurs en Algérie, notamment les énergies renouvelables, l’agriculture, l’industrie et la technologie, particulièrement après avoir pris connaissance du climat des affaires en Algérie, surtout en termes des facilitations et des avantages fiscaux contenus dans la nouvelle loi sur l’investissement. Dans une déclaration à l’APS, le diercteur de l’AAPI a passé en revue le nombre d’investissements américains déclarés jusqu’à 2023, à savoir 11 projets dont 10 ont été concrétisés, répartis entre 9 projets de partenariat algéro-américain et 2 projets dans le cadre de multinationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *