21/02/2024
ACTUALITEFINANCE

Reforme des finances publiques: Le facteur humain, clé de voûte de sa réussite

Le ministre des Finances, a affirmé, que la réforme budgétaire lancée il y a une année, au titre de la loi organique 15-18 relative aux lois de finances, consacrait un changement radical dans la gestion des finances et du budget de l’Etat, en ce sens qu’elle est basée sur l’efficacité et la transparence de la gestion des données financières. Par efficacité, son entourage souligne que le facteur humain est la clé de voute de sa réussite. 

Pour les cadres de ce ministère, cette réforme se veut un processus sous-tendu par les résultats, la clarté et l’évaluation des performances et du rendement de chaque employé du secteur des finances, tout en améliorant la gestion et en consacrant la transparence.

Aussi, lors de la visite d’inspection dans des organismes sous tutelle, dont la Direction générale des biens domaniaux et l’Inspection générale des finances, il s’est enquit des conditions de travail, et a réitéré sa volonté de réussir cette reforme.

C’est ainsi que celui-ci, a souligné l’importance de mettre en œuvre des réformes de la finance publique, afin de renforcer la stabilité financière et assurer le développement durable. Il a indiqué que la réussite de ces réformes dépend grandement de la ressource humaine.

Selon un communiqué posté en ligne sur la sa page Facebook officielle, relatant sa visite, le Ministre des finances, a appelé tous les fonctionnaires à élever leur niveau de performance et à doubler les efforts individuels et collectifs, afin d’atteindre les objectifs des politiques financières établies. Dans ce contexte, il a souligné l’importance de stimuler la créativité et l’innovation dans la mise en œuvre des tâches qui leur sont assignées.

Celui-ci a donc mit en avant l’importance du personnel, et à accorder une attention particulière au développement des compétences et des aptitudes des salariés. Soulignant que l’investissement dans l’élément humain améliore les capacités organisationnelles et approfondit l’interaction positive.

Pour des sources, cette visite avait pour mission de mieux faire apprendre l’essentialité des personnels, et s’inscrit dans le cadre des efforts visant à renforcer les liens entre les différentes structures du ministère des Finances. Ce qui reflète l’engagement du gouvernement à améliorer les performances et à réaliser la vision stratégique afin de promouvoir le développement et d’améliorer la qualité des services fournis aux citoyens. Pour ces sources, ce ministère régalien est l’un des principaux piliers du service public. Selon des spécialistes en organisation, le facteur humain est aussi important que les institutions, et la valeur travail est un élément déterminant car, les risques psychosociaux sont intrinsèquement liés aux conditions de travail et aux facteurs organisationnels. Une réformé mal comprise, peut être refusée et de ce fait annihile et compromet toute réussite. L’importance de la réforme de la gouvernance budgétaire, qui commence à donner des résultats tangibles, se matérialise par une transition qualitative dans la gestion des finances publiques. En maximisant l’efficacité et en renforçant la transparence tout en rationalisant les dépenses et en améliorant leur contrôle, et aussi par l’optimisation de l’utilisation des ressources disponibles ainsi que la gestion des projets. De telle sorte, qu’émergeront toutes les compétences. Ces formations  ne seront pas inutiles, pour assurer l’adhésion de l’ensemble des agents impliqués dans le processus de gestion du budget de l’Etat et contribueront, ainsi, à enraciner les concepts liés notamment au budget-programme tout en offrant des réponses rapides aux préoccupations soulevées par les citoyens sur ce sujet.

Par Reda Hadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *