01/03/2024
AFRIQUE

Égypte: Le groupe qatari Baladna veut investir dans un projet de production laitière de 1,5 milliard $

L’Égypte produit environ 80 % de ses besoins de lait frais et produits laitiers. Dans le pays qui cible l’autosuffisance dans la denrée, les autorités souhaitent renforcer davantage les investissements dans l’industrie locale.

En Égypte, l’Autorité du canal de Suez a signé le 24 octobre un protocole d’accord avec le groupe agroalimentaire qatari Baladna pour la mise en œuvre d’un projet d’investissement de 1,5 milliard $ dans l’industrie laitière. L’annonce a été faite dans un communiqué publié sur la page Facebook du gouvernement.

Ledit projet comprend l’installation et le développement d’une ferme laitière pouvant accueillir 20 000 têtes de vaches à ses débuts en vue de produire 300 millions de litres de lait par an. Selon les détails du communiqué, ce projet intègre aussi le développement d’une exploitation agricole de 113 000 hectares dans le gouvernorat de la Nouvelle-Vallée au sud-ouest du pays.

Ce domaine devrait être dédié à la culture de fourrage et d’autres produits agricoles nécessaires pour satisfaire non seulement les besoins en aliments pour animaux de la ferme, mais aussi la demande sur le marché local et à l’export.   

« Nous sommes tout à fait prêts à investir dans ce projet, en nous appuyant sur nos ressources et notre expertise de classe mondiale, ainsi que sur notre engagement inégalé à utiliser les meilleures pratiques mondiales durables », indique Ramez Al-Khayyat, directeur général de Baladna.

Il faut rappeler que la firme qatarie est l’un des principaux fabricants de produits laitiers du Golfe persique. L’Égypte produit environ 5,1 milliards de litres de lait par an alors que les besoins de consommation s’élèvent à plus de 6,3 milliards de litres, d’après les données de la FAO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *