21/02/2024
ACTUALITEINDUSTRIE

L’indice de la production en hausse de 1,3%

La production industrielle du secteur Public a affiché un accroissement de +1,3% au cours du deuxième trimestre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, caractérisée par une relative stabilité de 0,6%, selon sur la dernière Note (Indice de la production industrielle) de l’ONS. Il est à noter que le premier trimestre 2023 a connu une évolution de près de +7%.

Cette tendance est nettement perceptible au niveau du secteur des hydrocarbures qui affiche un taux de 0,7%, de moindre ampleur par rapport que celui enregistré au trimestre précédent (+6,4%).

Egalement, après des redressements remarquables de +12,3% et de +21,7% inscrits respectivement par le secteur des Mines et carrières ainsi que de celui des ISMMEE au trimestre précédent, une nette baisse du rythme de hausse est constaté durant ce deuxième trimestre 2023, en inscrivant des taux respectifs de +3,4% et +7,1%. D’autre part, des hausses appréciables définissent les industries Chimiques (+22,4%), les industries des textiles (+26,1%) ainsi que ceux des industries des bois (+14,0%).

En revanche, des baisses de production définissent le reste des secteurs. En effet, après être distingué par des hausses sensibles dès le deuxième trimestre 2021, le secteur de l’énergie marque un recul modéré. Le taux inscrit est de -0,2%. Cette tendance est due essentiellement au recul de la production du pétrole brut et gaz naturel, branche clé du secteur qui se stabilise à un taux de 0,4% et du raffinage du pétrole brut qui accuse une baisse sensible de 10,7%, après avoir enregistré des hausses successives dès le deuxième trimestre 2022.

En revanche, la liquéfaction du gaz naturel continue de progresser et inscrit un taux de +16,2%, meilleur que celui observé au trimestre précédent (+10,5%).

Par contre, cette tendance est plus discernée au niveau des secteurs de l’Agro-alimentaires et des cuirs qui affichent des taux respectifs de -2,8% et de -5,4%, après avoir appréciablement progressé précédemment. D’un degré moindre, le secteur des matériaux de construction affiche un taux de -0,9%.

Le secteur des ISMMEE poursuit sa tendance à la hausse et enregistre une variation positive de 7,1% durant ce deuxième trimestre 2023.  En revanche, la production des produits alimentaires pour animaux a nettement progressé en atteignant un taux de +22,6%, et ce, après avoir connu une baisse de 29,9% au trimestre précédent et une baisse de -36,0% à la même période de l’année précédente.

Relance remarquable des Textiles  

Une relance remarquable définit l’industrie des Textiles qui affiche un taux de +26,1% durant ce deuxième trimestre 2023. Cette tendance concerne aussi bien la production des biens intermédiaires qui inscrivent un taux de +43,5%, un taux considérablement sensible par rapport à celui inscrit à la même période de l’année précédente (-57,2%), que les biens de consommations +15,0%, néanmoins dans les mêmes proportions que celui enregistré à la même période de l’année précédente (+14,5%).

Après avoir distinctement progressé dès le premier trimestre de l’année 2022, la production dans les industries des Cuirs et Chaussures baisse au deuxième trimestre 2023. La variation inscrite est de -5,4% par rapport à la même période de l’année précédente qui s’est caractérisée par un accroissement notable de +20,3%. Un repli de la production est constaté autant au niveau des biens intermédiaires que des biens de consommation avec des taux respectifs de -6,5% et -3,6%.

Baisse de 0,6% des prix à la production

Selon l’ONS, les prix à la production industrielle hors hydrocarbures, du secteur public national, se caractérisent par une baisse de 0,6% au deuxième trimestre 2023 par rapport trimestre précédent caractérisé par une baisse sensible de 2,0%.  L’évolution des prix au deuxième trimestre 2023 et par rapport à la même période de l’année précédente, se situe à -0,1% .

Les principales caractéristiques de l’évolution des prix à la production industrielle du secteur public national, au deuxième trimestre 2023 par rapport au trimestre précédent, se résument comme suit : Le secteur de l’énergie enregistre une nouvelle baisse de 0,5% au cours de ce deuxième trimestre 2023, proche de celle relevée au trimestre précédent, soit -0,9%. Après une baisse de 11,2% inscrite au trimestre précédent, le secteur des Mines et Carrières continue dans la même tendance et enregistre un nouveau taux sensible de -7,0% au cours de ce deuxième trimestre 2023. Cette tendance résulte essentiellement du recul des prix constatés au niveau de la branche de l’extraction du minerai de phosphate (-8,2%) et d’un degré moindre de ceux de la branche de l’extraction du minerai des matières minérales, soit -1,2%.

Avec une variation de – 0,9%, les prix à la production au niveau du secteur des Matériaux de Construction continuent de baisser au cours du 2ème trimestre 2023 par rapport au premier, définit par un taux de -0,4%. Ce recul est dû principalement, à la baisse des prix des produits en ciment et matériaux de construction divers qui enregistrent une variation de -5,8%, contre celle de -1,9% observée au trimestre précédent. Idem, après une stagnation relevée au trimestre précédent, une baisse de 1,8% décrit les Industries Chimiques au cours du deuxième trimestre 2023 qui se justifie, essentiellement, par la baisse de 10,7% inscrite au niveau de la fabrication des autres produits chimiques.

D’un degré moindre, la chimie organique de base baisse d’un taux de -1,0%. Contre une croissance de +1,2% relevée au trimestre précédent, les prix au niveau du secteur des Industries Agro-Alimentaires diminuent sensiblement et enregistrent un taux de -3,4% au cours de ce deuxième trimestre 2023. Ce recul émane principalement de la baisse des prix des produits alimentaires pour animaux (-7,0%) et à un degré moindre de celle du travail de grains (-2,0%). Une accélération du rythme de hausse définit le secteur des Industries des Textiles, qui passe d’un taux de +1,6% au 1er trimestre 2023 à un taux de +3,3% au 2ème trimestre 2023.   Ceci se justifie essentiellement par le niveau des prix affiché par la fabrication des biens de consommation du textile qui croit d’un taux de +6,1%, contre un taux de +0,6% relevé au trimestre précédent.

Par Sirine R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *